La côte d’ivoire, premier producteur africain de caoutchouc naturel avec 600000 tonnes annuel, soit 70% de la production du continent, a entamé ce lundi 22 octobre la 37ème conférence internationale sur le caoutchouc naturel. Ce sont au total 27 pays qui se sont vus représenter à l’Hôtel Sofitel d’ Abidjan dans cet optique.

Les discussions vont tourner autour de la contribution de l’industrie du caoutchouc naturel au développement socioéconomique et à la préservation de l’environnement. A l’ouverture des activités, Monsieur Mamadou Sangafowa Coulibaly, Ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, a dans son allocution a fait savoir que la Côte d’Ivoire ambitionnait d’atteindre 2 millions de tonnes de caoutchouc dans les cinq années à venir. « Alors que nous attendions une production de 600 000 tonnes en 2020, les estimations de production de cette année 2018 nous situent à environ 800 000 tonnes de caoutchouc sec. Cette tendance nous permettra d’atteindre dans les cinq prochaines années, une production d’environ 2 millions de tonnes », a-t-il déclaré.

Le gouvernement ivoirien, a-t-il ajouté, a mis en œuvre plusieurs réformes qui ont permis aux producteurs de toutes les cultures agricoles d’engranger 6 400 milliards de FCFA en 2017 contre 3 400 milliards de FCFA en 2012 et cet effort consolidera la place dominante du pays dans la filière en Afrique.

Le président de l’Association des Professionnels du Caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) Eugène Krémien a quant à lui parlé de la filière hévéa dont le chiffre d’affaires est passé de 120 milliards de FCFA en 2008 à 495 milliards de FCFA en 2017. Sur la même période, a-t-il poursuivi, les revenus distribués aux paysans sont passés de 40 milliards de FCFA à 100 milliards de FCFA, précisant que la filière fait vivre 900 000 personnes et concentre 300 000 emplois directs. En somme le caoutchouc ivoirien a le vent en poupe et un avenir des plus prometteurs pour encore longtemps.

Cette Conférence internationale sur le Caoutchouc naturel, la deuxième en Côte d’ivoire (la première étant en 1976), sera suivie de la réunion annuelle de l’International Rubber Research and Development Board Annual meeting 2018, IRRDS (La Conférence internationale sur le caoutchouc 2018 Ndlr).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here