fbpx

A la rencontre de Didier OHIN: promoteur culturel, chargé de communication chez Toofan

Didier Ohin est très bien introduit dans le monde culturel. Entrepreneur social, le jeune togolais a même intégré l’équipe de communication des Fils du Vent, les Toofan. Une notoriété qu’il met au service de mobilisation des dons en faveur des enfants défavorisés. A la rencontre de ce jeune plein de talent et d’imagination…

Bonjour Monsieur ! Qui est Didier Ohin ?

Je me nomme Didier OHIN, Togolais. Je suis entrepreneur social et promoteur d’artistes.Entre autres je suis un chargé de communication au sein du Groupe Toofan et Représentant du site infosdebabi.com pour le Togo et le Bénin.

Didier OHIN avec l'équipe des Toofan
Didier OHIN avec l’équipe des Toofan

Au-delà du monde culturel, vous êtes également dans l’humanitaire. Quels sont les domaines d’activités de votre association ?

Notre association, Le Monde des Branchés s’est fixé comme objectifs de :

  • Venir en aide aux enfants démunis et aux sans-abris sur les volets éducation, nutrition, habillement, formation, santé, divertissement et autres.
  • Aider les détenus et les démunis en leur redonnant confiance à la vie à travers des solutions aussi bien matériels que psychologique et de participer à leur réinsertion à travers de microprojets.

Le Monde des Branchés existe depuis combien d’années et quelles sont les actions majeures déjà menées ?

Didier OHIN dans l'entrourage d'Emmanuel Adébayor
Didier OHIN dans l’entrourage d’Emmanuel Adébayor

Le Monde des Branchés existe depuis un peu plus de 5 ans maintenant. Une mine d’activités a déjà été effectuée, des actions sont en cours d’exécution et d’autres se préparent.

Au nombre des activités déjà menées, nous pouvons citer pour :

  •  La Rentrée scolaire 2016 : une Spéciale rentrée et offre de dons pour les enfants démunis à Aného à l’Orphelinat Coup de Pouce. 
  • Le 24 Décembre 2016 : un Spécial Noël et remise de dons pour les enfants démunis à Aného à l’Orphelinat Coup de Pouce.  
  •  Le 1er Juillet 2018 : Acte 1 : une Spéciale visite et remise de dons à la prison civile de Lomé effectué avec le Collectif d’artistes que nous avons mis sur pied, Collectif Soutenons les Détenus,
  • Le 29 Juillet 2018 : Acte 2 : une visite et remise de dons à la prison civile de Lomé (Collectif Soutenons les Détenus)
  •  Le 31 Octobre 2018 : un match de Foot de rue et dons pour les enfants démunis à EPP BOKA (Nyékonakpoè)
  • Le 23 Décembre 2018 : un Spécial Noel Akpé Na Mawu Kaka pour les Enfants Démunis à Kpalimé à l’Orphelinat Dieu est Grand d’Amouzou-Kopé Coup de Pouce
  • Le 11 Mai 2019 : un Gala de solidarité pour les jeunes talents du 228 (en l’honneur des sans –abris)

Parlant de la fête anniversaire de l’association, vous avez fait gagner un bon de studio à un jeune Togolais. Racontez-nous !

Pour notre 5ème anniversaire, un concours dénommé « Micro Ouvert » a été organisé pour les enfants de la rue. A l’issue de ce concours, un jeune homme a été vainqueur. Il s’en sort avec un bon d’entrée au studio gratuitement et un accompagnement audio-visuel gratuit.

Il y aura-t-il un suivi de sa carrière ? Ou vous allez vous limitez à cette action ?

Les démarches sont en cours. Nous sommes heureux de vous annoncer que ce jeune homme a sorti son premier opus le 1er novembre. Il aura un suivi de sa carrière et le Monde des Branchés ne l’abandonnera pas tant qu’il ne sera pas un artiste confirmé.

Une vidéo a circulé récemment sur vos réseaux sociaux concernant un jeune garçon handicapé. Où en êtes-vous avec son cas ?

Effectivement ! Je venais de m’installer dans un nouveau quartier où un lundi soir vers 17 heures, j’ai vu cet enfant qui marchait à quatre pattes. J’en ai eu la chair de poule. Je me suis approché de lui pour un petit entretien. J’ai ensuite réalisé une short vidéo que j’ai partagée avec le Bureau de MDB.

Nous avions ensuite décidé de partager cette bande dans nos différents réseaux pour un appel à contribution. C’est ainsi que nous avons eu des retours très favorables et encourageants.

Des contacts ont été pris avec les structures compétentes. L’enfant a été reçu par le Médecin Chef d’une structure de référence. Le prochain rendez-vous est calé pour le 10 Décembre prochain. On peut dire que nous sommes sur la bonne voie et je m’en vais remercier tous ceux qui se sont intéressés de près ou de loin, et de quelques manières que ce soit à l’histoire très touchante de cet enfant.

En fin d’année vous organisez des dons aux enfants démunis. Où trouvez-vous les ressources nécessaires pour ces actions ?

Les ressources proviennent la plupart du temps des membres de l’association mais aussi de personnes de bonnes volontés. Nous lançons les collectes, et ma foi, on est touché par la sensibilité des donateurs. Je les remercie tous au passage au nom de l’Association, de tout mon cœur. Qu’ils demeurent bénis.

Au-delà des activités de l’association, quels sont les autres domaines dans lesquels vous intervenez ?

Personnellement moi je fais mes petits pas dans le showbiz, mais les autres membres de l’Association ont leurs activités quotidiennes auxquelles ils vaquent également.

Vous êtes désormais le représentant au Togo et au Bénin pour le site Infosdebabi.com . Qu’est-ce que cela représente pour vous ?

C’est un plus pour moi dans mon parcours dans le showbiz. Je crois que nous avons beaucoup de choses à réaliser et je crois bien qu’avec l’aide de Dieu nous aurons des résultats fructueux sur le plan national et international.

Vous êtes Togolais, mais vous êtes aussi un Chinois ivoirien ! La mort de votre idole DJ Arafat a affecté plus d’un. Comment avez-vous vécu cette expérience douloureuse ?

J’ai aimé Dj Arafat depuis mon enfance. Quand j’étais élève j’avais de l’amour pour la musique. Au fil du temps, j’ai connu son histoire. Malgré les hauts et les bas il a su assumer ses responsabilités et il s’est sorti de la rue en réalisant ses rêves. J’ai eu une enfance similaire à celle de Dj Arafat. Donc son histoire a été une source de confiance en soi et de courage de toujours persévérer. Dans la vie, quelque soit le milieu d’où on sort on ne doit pas baisser les bras.. Sa mort tragique reste difficile à accepter. C’est comme une partie de moi qui s’en est allée avec lui. Mais la vie vaut quand même la peine d’être vécue parce que peu importe ce que l’ont fait, seul Dieu peut nous donner le courage d’avancer..

Quelle vision avez-vous pour votre association dans 5 ans ou 10 ans ?

Nous souhaiterions prendre en compte tous les enfants en situation difficile. Nous envisageons de créer pour eux des classes et des ateliers afin qu’ils étudient et apprennent ce qui les passionnent, un métier d’avenir. Bien entendu qu’un suivi régulier sera fait avec beaucoup de sérieux et une gestion axée sur les résultats. C’est aussi le lieu de faire un clin d’œil à tous ceux qui désirent nous accompagner dans ces divers projets.

Quant aux détenus, tout en appelant à plus d’empathie envers eux, nous ambitionnons de faire des collectes tous les mois et de leur venir en aide. Vous n’aviez surement pas idée des conditions de vie précaires et misérables dans lesquels ils vivent. Laissons notre cœur parler à notre place.

Un dernier mot ?

Je voudrais vous remercier sincèrement de tout mon cœur pour cette opportunité que vous offrez au Monde des Branchés de se faire connaitre et de présenter une partie de ses activités. Je ne saurais finir sans remercier nos sponsors, les donateurs et aussi les membres de l’Association pour leur implication, le temps et l’énergie consacrés pour notre œuvre commune.

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

Tropicale Amissa Bongo 2020 : les innovations et les étapes

Lire le suivant

Haltérophilie/Abdulhaki Olegbin alias «Olowo» une légende en devenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT