fbpx

Akon, un Afro-américain engagé pour l’Afrique

Né le 16 avril 1973 à Saint louis dans l’État du Missouri, Alioune Badara Thiam alias Akon est un chanteur RnB et Hip-Hop , auteur-compositeur-interprète, acteur et philanthrope américain d’origine sénégalaise.

 

 

Fils de la danseuse Kine Thiam et du célèbre percussionniste jazz Mor Thiam (Ce dernier a déjà joué aux cotés de plusieurs grands noms de la musique tels que Freddie Hubbard, James Brown et B.B. King) , il a été bercé par la musique dès le bas âge. Alioune Badara Thiam a baigné dans plusieurs sonorités  africaines et américaines. Et Très tôt dans les années 1996, il se lance dans le hip hop  mais ne sera connu du grand public que bien plus tard en 2004 après la sortie de son premier album «Trouble». C’est donc avec cet album que nous le découvrirons en Afrique notamment avec des titres comme Belly Dancer, Ghetto et surtout Lonely qui demeure à ce jour l’un de ses meilleurs singles; si ce n’est le plus écouté.

SA CARRIERE ARTISTIQUE

Après 3 années passées en prison pour vol de voiture (1999 à 2002), trois années qui lui ont permis de faire une rétrospective de sa vie à travers l’écriture de chansons , il sort un album «Trouble» le 29 Juin 2004. Cet album le fera connaitre du monde entier avec des titres comme Ghetto et Lonely qui seront remixés à plusieurs reprises pour le bonheur des amateurs de hip hop.

Le 14 Novembre 2006, il sort «Konvicted» son deuxième album qui n’est pas moins percutant que le précédent, ce qui est tout à fait normal vus les collaborations qu’il a faites sur ce dernier. Ainsi, on y trouvera Smack That en featuring avec Eminem, I Wanna Love You en featuring  avec Snoop Dogg , I Can’t Wait en featuring avec T-Pain pour ne citer que ceux-là. Dans la même année,  il lance son propre label Kon Live Distribution et collabore en parallèle avec des artistes tels que :

-Gwen Stefani  sur l’album The Sweet Escape (2006)

-Chamillionaire sur son mixtape Messiah (2006)

Bone Thugs-n-Harmony sur l’album Strength and Loyalty et sur les titres I tried et never forget me(2006)

-Three 6 Mafia sur l’album  Last 2 Walk (2006)

-Dj Khaled sur l’album We the Best et sur le titre We Takin’ Over (2006)

Fabolous sur  l’album From Nothin to Somethin (2006)

-50 cent sur l’album Curtis et sur le titre I’ll Still Kill (2007)

-T.I sur l’album T.I vs T.I.P (2007)

Michael Jackson sur le titre Wanna Be Startin’ Somethin’ (2007).

Deux ans après la sortie de « Konvicted » , le 2 décembre 2008, Akon sort « Freedom », son troisième album. On y écoutera des chansons phares comme Right now, I’m so paid (featuring lil Wayne et Young jeezy), Beautiful (featuring Kardinal Offishal et Colby O’Donis).

Il collabore aussi en cette même année et l’année d’après avec des artistes tels que :

-Le groupe Menudo sur l’album et sur le titre Echo (2008)

– Michael Jackson sur le titre Hold My Hand (2008)

Kardinal Offishal sur l’album Not 4 sale et le titre Dangerous (2008), album dont il est le producteur exécutif

-Florida sur l’album R.O.O.T.S (2009)

-Whitney  Houston sur l’album I look to You et sur le titre Like i never left (2009)

-Lionel Richie sur le titre Just Go (2009)

-Snoop Dog sur le titre day dreaming  de DJ Drama (2009)

Pour ne pas oublier ses sources , Akon fera des collaborations avec ses paires d’Afrique. C’est dans cette optique qu’il collabore en 2010 avec le rappeur franco sénégalais Booba sur son album  «Lunatic» et sur le titre portant le même nom. 5 ans plus tôt, il collaborait avec le même artiste sur l’album «Ouest side» et sur le titre Gun in hands. En 2012, il collabore avec les P-square du Nigeria et May-D sur le titre Chop My money, une chanson qui a fait danser l’Afrique toute entière. Il refera d’ailleurs une nouvelle collaboration avec P-square sur le titre bedroom  sorti ce 15 décembre 2016.

RECOMPENSES ET NOMMINATIONS

Akon est nommé 4 fois aux Grammy Awards en 2008, dans les catégories «Best Pop Collaboration with Vocals» pour The Sweet Escape avec Gwen Stefani, «Best R&B Vocal Performance by a Duo or Group» pour Bartender avec T-Pain, «Best Contemporary R&B Album» pour Konvicted, et «Best Rap/Sung Collaboration» pour I Wanna Love You avec Snoop Dogg.

Cependant la seule récompense qu’il ait reçue est le «Favorite Soul/R&B Male Artist» aux American Music Awards en 2007.

AKON ACTEUR

Outre ses talents de chanteur, Akon est aussi doué en tant qu’acteur dans les films à succès hollywoodiens. Il figure à l’affiche des films «Black November» sorti le 8 mai 2012 et «American Heist» sorti le 19 Juin 2015.

Il est alors clair que le talent de cet artiste n’est plus à démontrer. Sa discographie et ses nombreuses collaborations avec des stars planétaires et intemporelles, en sont la preuve.

Mais au-delà de l’artiste il y a le philanthrope, car en plus bien qu’étant américain, Akon n’a jamais oublié ses origines africaines et le revendique fièrement en œuvrant pour le bien être de son continent.

 

AKON LE PHILANTHROPE

Si Akon est avant tout un artiste de renommée planétaire, il est aussi un philanthrope extraordinairement engagé.  En 2007 déjà , il cofondait la «Konfidence Foundation» avec  l’ex  joueur international de Bolton (D1 anglaise) El Hadji Ousseynou Diouf. L’objectif de cette œuvre est d’aider les enfants défavorisés d’Afrique par des actions humanitaires, et par la construction des écoles mais également en faisant des dons en kits scolaires et autres.

 Mais sa philanthropie sera plus nette et plus percutante quand il décide de faire une œuvre jamais réalisée jusqu’à lors pour son continent d’origine, en dotant ses habitants d’électricité.

«Cette idée m’est venue au Sénégal en revenant dans des quartiers où j’avais grandi et qui, quinze ans après, étaient toujours privés d’électricité. Les infrastructures n’avaient pas bougé. Des anciens sont venus nous voir et nous ont demandé de trouver des solutions à la crise énergétique», dira l’artiste dans une interview.

En effet, le constat est alarmant. Plus des deux tiers de la population africaine, soit 650 millions de personnes, vivent sans électricité, un manque que l’artiste voudrait combler à travers son projet «Light up Africa».

Le projet qui a vu le jour en 2014 grâce à Akon et ses deux co-fondateurs, Thiong Niang, militant politique sénégalais et Samba Bathily, entrepreneur malien et PDG de la société d’énergie solaire Solektra International, contrairement à d’autres , n’a pas traîné à se concrétiser. Et ceci, grâce à un financement participatif du chanteur, de ses deux associés mais aussi de nombreuses autres donateurs  et de partenaires financiers tels que le China jiangsu International Group et la banque africaine Ecobank.

L’organisme Akon lighting Africa va donc naître et un nombre d’installations solaires vont voir le jour un peu partout sur le continent. Ainsi, dans les rues des villages, contrées lointaines et quartiers des villes de 15 pays d’Afrique, vont commencer par trôner des lampadaires solaires. Le projet fait également don de kits individuels et domestiques.

Toutefois, ils ne s’arrêteront pas là. A long terme, ce projet basé sur l’énergie solaire va se lancer dans la quête de l’eau potable, une denrée toute aussi rare que l’électricité ou bien plus, grâce à un système de pompage solaire pour ainsi extraite de l’eau potable que regorgent les nappes phréatiques  du continent. Et pour aider la jeunesse africaine à se prendre en main dans la quête de l’énergie solaire et leur permettre d’être les acteurs de leur propre développement,  Akon lighting Africa lance la Solektra Academy, une académie qui forme la relève de demain en la matière.

“Sans électricité il n’y a pas de développement”…“C’est pourquoi j’ai décidé d’investir dans ce domaine de l’énergie en Afrique et surtout dans les zones rurales. Nous sommes à un moment très sérieux pour le développement de l’Afrique…Cela commencera par l’énergie qui pour nous est indispensable au bien-être des populations. Les jeunes Africains doivent accepter de se former et être éduqués pour ne pas attendre les compétences de leurs frères de la diaspora”. Ces phrases d’Akon lors d’une autre interview résument bien son ambition personnelle, celle du projet et son aboutissement.

Rappelons qu’en début d’année 2016, le projet a reçu un don de la Chine d’un montant de 1 milliard de dollars, ce qui n’est pas anodin vu l’ampleur du projet.

A travers ce projet, l’artiste aide aussi à combattre la pauvreté, la faim et la malnutrition en aidant les jeunes à trouver de l’emploie, à se former et aussi en aidant les populations en dotant d’électricité des centres de santé, des écoles, des marchés et les rues. Il contribue ainsi à donner de l’espoir à des millions de personnes et, à terme, assurer à l’Afrique un avenir meilleur.

L’Afrique regorge de talent et de stars. Vivement quelques actions comme celle du rappeur Akon et ce continent sera plus qu’un paradis. L’Afrique est l’avenir du monde.

«L’Afrique a besoin d’être soutenue sur le long terme, et d’être la béquille sur laquelle s’appuiera le monde. Le monde a besoin d’une Afrique forte»; Akon.

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Diamond Bank recrute en Côte d’Ivoire

Lire le suivant

Le pape François fête ses 80 ans!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT