fbpx

Algérie/ Le pays reconnu désormais sans paludisme

L’Algérie vient d’être officiellement reconnue par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme pays sans paludisme.

Cette information et la certification qui va avec, ont été délivrées à la délégation algérienne par le directeur général de ladite organisation, le docteur Tedros Adhanom en présence de la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le docteur Matshidiso Moeti, lors des travaux de la 72e assemblée mondiale de la santé qui s’est déroulée à Genève ce 22 mai 2019.

«La certification est accordée lorsqu’un pays démontre avoir interrompu la transmission autochtone de la maladie pendant au moins trois années consécutives», soulignent les responsables de l’OMS.

Ce résultat, acquis non sans mal, a été possible grâce aux efforts déployés par les professionnels de la santé et l’engagement des autres secteurs dans la lutte contre le paludisme depuis plusieurs décennies consécutives

En effet  pour arriver à lutter contre le paludisme et à l’endiguer, l’Algérie avait mis en place un programme national de lutte contre cette maladie centré sur la prise en charge précoce par l’administration de médicaments adaptés.

Concrètement,  le pays  fournissait  un diagnostic et un traitement gratuits à l’intérieur de ses frontières, en veillant à ne laisser personne de côté en ce qui concerne l’obtention des services nécessaires pour prévenir, détecter et guérir la maladie . Et les responsables de l’OMS n’ont pas omis de le mentionner : «Au cours des dix dernières années, l’amélioration de la surveillance a permis d’identifier et de traiter rapidement chaque cas de paludisme, sans exception », ont-ils rappelé.

Un bel exemple à suivre par les pays sub-sahariens qui enregistrent à eux seuls près de 93 % de décès à l’échelle mondiale chaque année.

« C’est en Algérie que le parasite du paludisme a été découvert pour la première fois chez l’homme il y a près d’un siècle et demi, et cela a constitué une étape importante dans la riposte à la maladie »« L’Algérie a maintenant montré au reste de l’Afrique que le paludisme peut être vaincu par le leadership des pays, des actions courageuses, des investissements judicieux et la science. Le reste du continent peut apprendre de cette expérience» »; a déclaré le Dr Matshidiso Moeti.

Rappelons que l’Algérie a reçu cette distinction en même temps que l’Argentine, et est à ce jour le deuxième pays africain a être certifié pays sans malaria après l’île Maurice en 1973.

A l’échelle mondiale, ce sont 38 pays et territoires qui ont été déclarés exempts de paludisme à ce jour.

Vivement que les autres pays africains lui emboitent le pas.

Wallis D.

Rédacteur en Chef Adjoint du site

Lire le précédent

Togo/Tennis de table : Akakpo Désiré, l’image de la renaissance du ping-pong au Togo

Lire le suivant

Bénin/Avec des produits naturels, Suzanne Amoussou soigne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT