fbpx

Au cœur de l’Afrique impériale/ “Agnonlètè une Vie d’Amazone”

Les Amazones du Bénin étaient de redoutables guerrières, plus courageuses et plus fortes que les hommes. Elles étaient dévouées à leur roi, ne se ma- riaient pas, ne fréquentaient pas d’hommes. Elles étaient si violentes que les Européens malgré leurs armes à feu avaient très peur d’elles. Quand elles eurent des fusils, les artilleuses réarmaient très vite et tiraient avec précision. Angnolètè était une d’elles.

Titre du livre : Agnonlètè une vie d’Amazone
Date de parution : Mars 2019
Nom de l’auteure : Véronique Diarra
Nationalité – Pays d’origine : Ivoirienne originaire du Burkina Faso et Congo Brazzaville
Pays de résidence : France

Sujet traité et son contexte

Une page de l’Histoire d’Afrique Impériale, la rencontre avec ces femmes qui se sont illustrées dans la lutte contre l’envahisseur européen. L’une est guerrière l’autre est reine.

Résumé du livre

Nous sommes au XVIIème siècle, Agnonlètè dont le nom signifie “tu es belle” est une guerrière du royaume Tô où vit le peuple fon. Elle subit chaque jour avec ses compagnes un entrainement intensif sous le commandement de sa tante Gan Féla. Un jour, depuis son palais d’Agbôhômè, le roi Arôssou fait appel à sa troupe d’élites féminines. Ses guerriers masculins ont été vaincus par des ennemis étranges: les yovo.

Ils sont blancs, attaquent les villages côtiers, enlèvent les survivants et les emmènent on ne sait où. Les amazones sont victorieuses mais le roi convoite Agnonlètè. Pour lui échapper elle fuit et se réfugie à Eko, capitale du royaume d’Oyo, le pays des Yorouba où habite le chef de guerre Anikoulapo. Il considère Agnonlètè comme sa fille. Mais comme elle n’est pas faite pour le mariage et que son projet de vie est de créer une armée féminine pour combattre les yovo, son père adoptif Anikoulapo lui donne une escorte guidée par Kouti son meilleur guerrier.

Agnonlètè et vingt hommes entreprennent un grand voyage à pieds, et atteignent Luanda capitale des royaumes fédérés du N’Dongo et du Matamba où la fabuleuse reine N’Zinga M’Bandé lutte contre les portugais et les flamands. On les appelle ici les moundélé. Agnonlètè combat aux côtés de la reine N’Zinga pendant de longues années. Sur son lit de mort, la souveraine demande à son neveu et héritier désigné N’Gola Kanini de conserver Agnonlètè à son poste de général en chef durant son règne.

Présentation externe du livre

Maison d’édition : Wawa’éditions 
Nombre de pages : 232 Pages
ISBN : 979-10-94575-10-9- EAN : 9791094575109

Où trouver le livre ?

On peut le trouver en français version livre sur le site wawaeditions.jimdo.com à 15 euros et en français version numérique sur le site librairieleneuf.fr à 12,99 euros

A propos de l’auteure

Véronique Diarra

Enseignante, Véronique Diarra est passionnée par l’histoire africaine. C’est une citoyenne du monde qui prend ses racines au Congo, au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Elle a vécu dans différents pays grâce à son père, haut-fonctionnaire international. Elle habite et travaille près de Paris depuis plusieurs années.

De la même auteure

Shuka la danseuse sacrée (L’Harmattan)
Non je ne me tairai plus (Wawa’éditions)

Contact
Tel. : + 33 6 44 97 85 84
Facebook : Véronique Diarra

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

ITTF Challenge Plus Nigeria/ Aruna Quadri et Polina Mikhailova sacrés

Lire le suivant

Diaspora/ Festival du film d’Angoulême 2019: une burkinabé membre du jury.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT