Bénin/Effondrement d’immeuble à Cotonou: ce qu’il faut savoir

0

Un bâtiment en construction en plein cœur de Cotonou s’est effondré jeudi aux environs de minuit, faisant 5 morts et plusieurs blessés. Les maçons étaient en train de couler la dalle du troisième étage quand le bâtiment du type R+4 s’est écroulé. L’origine réelle du drame reste encore à élucider, mais tout porte à croire qu’une mauvaise qualité des matériaux utilisés en serait la cause.

 

Le drame est survenu jeudi au quartier Dégakon, en plein cœur de Cotonou, la capitale économique du Bénin. Selon les informations, le chantier appartient à une institution de microfinance. A en croire les propos des riverains, confirmés par Arlette Saïzonou, chef du premier arrondissement de Cotonou , “l’effondrement est survenu alors que les ouvriers coulaient la dalle du troisième étage”.

Les derniers chiffres disponibles font état de cinq morts et plusieurs blessés sortis des décombres, grâce aux services de secours aidés par les riverains. Toutefois, le nombre d’ouvriers présents sur le chantier n’est pas connu.

Un ouvrier, survivant et témoin du drame témoigne: “nous étions en haut en train d’exécuter nos tâches quand à partir de minuit, le bâtiment a commencé à faire des mouvements. Moi je me suis dit que c’était peut-être dû au niveau où nous étions, alors je suis descendu au niveau inférieur, mais c’était pareil. C’est à partir de ce moment que j’ai compris ce qui se passait, et j’ai suivi le mouvement des dalles pour m’extirper”.

Si jusqu’alors, l’on ne connaît pas réellement la cause de cet accident, l’état des décombres en dit long. Tout comme les témoins sur les lieux, Mme Saïzonou a affirmé: “tout ce qu’on est en train de sortir est sableux. Donc, c’est qu’il n’y a pas eu assez de liant. Il n’y a pas eu assez de ciment ou bien le sable a été de mauvaise qualité”.

Par ailleurs, beaucoup évoquent la thèse du non-respect des procédures en matière de construction. Cette thèse est cependant rejetée du côté de la direction de l’Habitat. “Le bâtiment a suivi toutes les procédures, un architecte a fait la conception, un ingénieur a fait les calculs. Ils ont eu le permis de construire et c’est une entreprise qui est en train d’exécuter les travaux. C’est un bâtiment qui appartient à une institution financière et vous êtes d’accord avec moi qu’une institution financière ne saurait laisser un bâtiment s’exécuter par n’importe qui”, a déclaré le directeur général de l’Habitat et de la Construction, Victor Kuassi Anannou.

Toutefois, il faut admettre qu’il y a eu erreur à un niveau donné, puisqu’un bâtiment de cette envergure ne peut s’effondrer tout seul. D’après un communiqué du ministère du Cade de vie, une enquête a été lancée pour “élucider les raison de cet accident et en situer les responsabilités”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here