fbpx

Côte d’Ivoire/ Biographie de l’artiste ivoirien A’salfo

A’salfo est la figure d’un africain qui, malgré l’état de la famille dont il est issu, a su braver les difficultés de la vie pour être aujourd’hui le leader du groupe Magic System. Ce groupe qui n’est plus à présenter est composé de quatre jeunes hommes ivoiriens dont A’salfo lui même, Goudé, Tino et Manadja.

Manadja_Tino_A’salfo_Goudé

.

Né le 05 octobre à 1977 (42 ans), A’salfo de son vrai nom Salif Traoré, est issu d’une famille de huit frères et sœurs, d’un père ouvrier, et d’une mère ménagère sans profession. Aimant la musique, cette star du Zouglou  n’avait pas du tout baissé les bras. Malgré leurs maigres moyens et un cadre de vie assez modeste, il  a reçu une éducation de qualité, ses parents étant intraitables et désirant le voir réussir ses études scolaires.

Après ses études primaires, Salif Traoré dit A’salfo, a tronqué ses culottes pour le pantalon en entrant dans la cour des grands comme on a l’habitude de le dire lorsqu’on est admis pour commencer le collège. Ainsi, l’enfant d’Anoumabo devient plus grand en portant le  bleu et le blanc des collèges et lycées publics de la Côte d’Ivoire.

Chemin faisant, la future star ivoirienne est parachutée dans une autre commune que la sienne pour commencer ses études secondaires du premier cycle. Qu’il le veuille ou non, il fut obligé de l’accepter surtout qu’il doive vivre loin de son frère jumeau. Eh oui, A’salfo est jumeau!

« Je vais au CEG de Port-Bouët, qui est devenu aujourd’hui le lycée de Port-Bouët. Je reste là, jusqu’à la classe de 3ème. Normalement, je devais faire le lycée moderne de Koumassi, mais je me suis plus concentré sur la musique, même si parallèlement je suivais les cours. J’ai suivi quand même des cours par correspondance avec Educatel jusqu’à un niveau terminal. La musique étant au-dessus de tout le lot, je n’ai pas pu résister »;a avoué Salif Traoré.

Dans les années 90, cet enfant dont l’avenir promettait  en réussite musicale militait aux côtés des meneurs de la lutte pour l’amélioration des conditions scolaires de l’association Fesci (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire) dont certains occupent aujourd’hui des postes politiques.

« Dans les années de la Fesci, j’avais le niveau 1ère, et Terminal, je militais auprès des Soro Guillaume, Charles Blé Goudé et tout ça »; raconte-t-il.

En 1997, A’salfo devient l’un des membres fondateurs du groupe Magic System, un groupe composé de Goudé, Tino et Manadja.

Ses distinctions

A’salfo, qui a pu réussir sa carrière musicale contre vents et marées, ne l’a pas fait sans sacrifices . Il a bien orné sa carrière de prix et décorations durant son long  parcours. En 2001, il est élevé au rang de Chevalier puis Officier de l’ordre du mérite ivoirien en 2007. Le 20 août 2012, il est nommé ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO, pour ses messages en faveur de la paix. De 2016 à 2017, il est juré dans The Voice Afrique francophone, la version africaine francophone de l’émission télé-crochet. Il est également nommé l’ambassadeur culturel pour la réconciliation en Côte d’Ivoire.

Avec A’salfo, le groupe Magic System  a sorti en 2014, le morceau “Magic in the Air” avec lequel les magiciens ont rencontré un succès quasi mondial. L’Équipe de France de football l’a d’ailleurs adoptée  à la Coupe du monde 2018 pour célébrer chaque but des Bleus.

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Capil’R/ Chute de cheveux et solutions !!!

Lire le suivant

Togo/ Aimée AKAKPO-TOULAN, du talent en pleine ébulition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT