“Black is” ; une invitation au retour à la source !

0

Unique, douce et majestueuse, l’artiste Noire Velours a accordé un moment d’échange à la rédaction de MyAfricaInfos. Les échanges ont porté sur son parcours mais aussi sur son engagement dans la musique. Voici la restitution dans laquelle elle vous dévoile tout sur sa vie !

Bonjour Noire Velours !
Bonjour MyAfricaInfos !

Présentez-vous à nos lecteurs s’il vous plait !
Je suis Noire Velours, de mon nom Christelle Anoumou, je suis bénino-togolaise et je vis au Togo depuis plus de 2 ans maintenant.

Pourquoi ce surnom Noire Velours ?
Noire, parce que je voulais revendiquer mon « africanité » et ma négritude. Velours c’est pour caractériser ma voix qui est plutôt soft et douce. Je ne crie pas beaucoup ! (Rire)

Quel est votre genre musical ?
A la base, je chante du jazz. Mais je ne me cantonne pas sur un style. Je peux passer du jazz à la pop, à l’afrobeat ou au rap même pourquoi pas.

 

Vous êtes donc caractérisée par un esprit libre. Dites-nous ce qui vous a motivé à faire carrière dans la musique ?
Je pense que ça a toujours été en moi. Quand j’avais fini mon master de Brand Strategy en 2016 à Sup de Pub Bordeaux, j’ai senti que c’était le bon moment et que c’est ce que j’ai toujours voulu faire. Alors je me suis lancée.

Parlez-nous alors de votre parcours musical
A la base, je viens d’une famille de musiciens ! Il y a beaucoup d’artistes musiciens dans ma famille : ma tante Huguette et ses fils. On avait l’habitude de chanter ensemble à l’église ou dans des soirées quand j’étais un peu plus jeune. Puis je me suis lancée sur la scène à l’Espace Viva en mai 2017 et voilà, c’était parti ! 2e concert à la Bella Luna en juillet 2017, 1er single en février 2018 et des projets à venir bientôt.

C’est certain que le public s’impatiente d’avoir de vos nouvelles ! Mais, en attendant, dites-nous d’où puisez-vous votre inspiration musicale si particulière ?
De partout, des artistes que j’admire comme Angélique kidjo, Rihanna, Kokia, Enya, et aussi de ma vie, des sons que j’entends, de certaines discussions, etc. L’inspiration est partout, il faut juste pouvoir la saisir.

Outre la musique, quelles sont vos autres activités ou passions ?
Je suis aussi consultante en Brand Strategy et je gère mon agence de communication avec mon associé et partenaire Alexandre Badassou, qui est aussi mon manager de grande valeur.

Une petite parenthèse, quels sont les services proposés par votre agence de communication ?
Nous sommes spécialisés dans la conception de charte graphique accompagnée de stratégie de marque, nous faisons aussi du Community management, ainsi que toute autre conception de visuel à imprimer sur tout support.

Parenthèses fermées ! Qu’est-ce que la musique représente pour vous ?
La musique, c’est en fait l’air que je respire. Je n’ai même rien à ajouter ! Lol !

Quel sont vos artistes modèles sur le plan national, africain et mondial ?
J’admire les Toofan, Almok aussi, et comme je l’ai dit précédemment Angélique Kidjo, Rihanna, Kokia, Enya, SIA et SZA aussi.

Avez-vous déjà collaboré avec d’autres artistes ? Si oui, lesquels ?
J’ai eu l’occasion de travailler avec Papii Wata un rappeur togolais qui vit au Sénégal, et bientôt avec Eben Scar, photographe de renom mais aussi super bon chanteur.

« Black Is » est-elle votre première réalisation ?
Oui, « Black Is » est mon premier projet abouti. Mais dans mon cœur, « Spell », que je sortirais un jour au grand public, reste ma première composition, celle qui m’a fait comprendre que j’ai mes chances dans le métier.

Quel message véhiculez-vous à travers « Black Is » ?
Black Is est une ode à la beauté noire. Je veux faire comprendre à nos frères et sœurs africains qu’il faut qu’ils soient fiers de la mélanine qui colore leur peau et qu’ils se considèrent enfin l’égal des autres couleurs de peau. Mon message s’adresse surtout aux femmes de teint foncé qui sont souvent poussées à la dépigmentation. Vous êtes magnifiques et belles femmes ébènes !

Des projets en cours ? Album ? Concerts ? Autres ?
Des singles à venir pour sûr, des concerts aussi mais surtout plein de projets de tout type, musique, photos, chorégraphie, etc. de la revalorisation de l’identité noire et de la peau noire, problématique qui me tient vraiment à cœur. Je tiens à alimenter ma carrière de projets mêlant musique et problématique de la société africaine, apporter ma pierre à l’édifice avec ce que je sais faire, aider à améliorer mon continent. Je suis depuis peu une artiste signée chez Money Factory Cellule, le label de Eddy Mufasa, et je suis super fière d’appartenir à cette flotte d’artistes super talentueux !

Qu’auriez-vous fait comme métier si vous n’aviez pas été artiste ?
Alors ça, aucune idée ! Je ne sais vraiment pas ! (Rire)

Votre plat préféré ?
Amadan (Bananes plantains frites) !

Café, jus de fruit, bière, whisky ou eau ?
Un peu de tout cela je pense !

Emotive ou flegmatique ?
Emotive. Pour sûr ! (Rire)

Votre signe zodiaque ?
Fièrement Cancer.

La chanson qui vous met les larmes aux yeux ?
« Only You » de James Parson. Ah la la !

Votre plus beau souvenir ?
Les vacances avec toute ma famille au Bénin. On se retrouve toujours entre cousins et cousines chez une de mes tantes, on dort à 10 ou plus et on passe nos nuits à rigoler, jouer et faire la fête. Ce sont des moments que je chéris beaucoup.

Votre plus grand regret ?
Ne pas avoir su très vite que je devais faire de la musique.

Maintenant que vous le savez, nous vous souhaitons plein succès !
Merci bien !

Votre plus grand rêve ?
Inspirer des millions de gens avec ma musique.

Votre citation préférée ?
« Dans la vie, tout est signe. » de Paulo Coelho

En couple ou en quête du prince charmant ?
Mystère, mystère.. lol !

Quels conseils donneriez-vous à vos sœurs qui rêvent d’une carrière musicale ?
Le travail est la clé. Confrontez votre talent à l’avis de professionnels, essayez des choses, ne restez pas dans votre zone de confort. Mais surtout travaillez dur. Enrichissez vos connaissances, votre univers, vos compétences. Et, priez! Pas vers le Ciel mais vers l’intérieur de vous.

Quels conseils à la jeunesse africaine en général et celle togolaise en particulier ?
Revenez aux sources, à votre culture, à vos valeurs. Apprenez votre histoire, et ne comptez que sur vous-même.

Votre mot de fin
Je tiens à dire merci à toutes les personnes qui croient en moi. Je vous promets de travailler dur et de vous rendre encore plus fiers.

Comment vous contacter ?
Retrouvez-moi sur mes plateformes digitales :
Instagram : @noirevelours
Facebook : https://www.facebook.com/noirevelours/
E-mail : noirevelours@gmail.com

Merci Noire Velours !
Merci beaucoup !

Propos recueillis par Essenam K²

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here