Initialement prévue en Côte d’Ivoire, l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 sera finalement confiée au Cameroun qui a été déchu du droit d’accueillir l’édition 2019. En tout cas c’est ce que semble  confirmer le président de la république camerounaise, Paul Biya,  le lundi 31 décembre 2018 dernier à l’occasion de son discours à la nation.

« Comme vous le savez, notre pays s’était engagé à accueillir le grand rendez-vous du football africain en 2019. La Confédération africaine de football, au regard de certaines données, a pensé qu’il fallait procéder à un glissement de date. Nous en avons pris acte. Comme je l’ai déjà dit, tous les investissements liés à l’organisation de la CAN seront réalisés », a promis Biya.

Le président camerounais se veut être serein dans l’organisation de cette grand-messe continentale malgré la contestation de cette décision par le pays des Eléphants devant le Tribunal arbitral du sport (TAS).

« Je saisis cette occasion pour vous demander de rester mobilisés afin qu’à terme, la modernisation de nos infrastructures routières, ferroviaires, hospitalières et sportives liées à ce grand événement, se concrétisent : notre pays le mérite bien », a-t-il précisé.

Mais en supposant une décision du TAS en faveur  la Côte d’Ivoire, qu’en sera-t-il alors de l’organisation de cette compétition dans tout ce méli-mélo?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here