fbpx

Classement Forbes 2020: Dangote indétrônable

Forbes a publié, le vendredi 17 janvier, sa liste 2020 des milliardaires africains. Au total, la fortune combinée des milliardaires du continent est évaluée par Forbes à 73,4 milliards de dollars, contre 68,7 milliards de dollars il y a un an, principalement en raison de la hausse des cours des actions.

Huit milliardaires ont vu leur fortune augmenter ou baisser d’au moins 700 millions de dollars. Pour la neuvième année consécutive, le nigérian Aliko Dangote est la personne la plus riche d’Afrique, avec une fortune estimée à 10,1 milliards de dollars, contre 10,3 milliards de dollars il y a un an au milieu d’un cours des actions légèrement inférieur pour son Dangote Cement, sa plus grande entreprise. C’est exactement ce qu’il valait la première année où il s’est classé parmi les plus riches d’Afrique en 2011, mais il vaut moins de la moitié de ce qu’il était en 2014.

©Forbes
©Forbes

Le plus grand gagnant de cette année est l’égyptien Nassef Sawiris, dont la fortune est passée à 8 milliards de dollars, contre 6,3 milliards de dollars l’an dernier. Il se classe désormais, pour la première fois, à la deuxième place des hommes les plus riches en Afrique. L’atout le plus précieux de Sawiris est une participation de 5,7% dans Adidas d’une valeur d’un peu plus de 4 milliards de dollars. L’augmentation du cours de l’action d’Adidas à elle seule a ajouté près de 1,5 milliard de dollars à sa fortune depuis janvier 2019. Nassef Sawiris détient également une participation importante dans le producteur d’engrais OCI NV. L’année dernière, Nassef Sawiris et l’investisseur américain Wes Edens ont acheté la participation restante qu’ils ne possédaient pas déjà au Royaume-Uni au sein de l’équipe de Premier League Aston Villa Football Club.

Nassef Sawiris, Director & Chief Executive Officer, Orascom Construction Industries.
Nassef Sawiris, Director & Chief Executive Officer, Orascom Construction Industries.

Par ailleurs, le deuxième gagnant est le nigérian Abdulsamad Rabiu dont la fortune est désormais évaluée à 3,1 milliards de dollars, contre 1,6 milliard il y a un an. En janvier, Abdulsamad Rabiu, possédait déjà une entreprise de ciment cotée en bourse, Cement Company of Northern Nigeria (CCNN), qui, fin décembre 2019, avait une capitalisation boursière d’environ 600 millions de dollars. Il l’a ensuite fusionné avec Obu Cement, une autre entreprise qu’il possédait, que Forbes évaluait à un peu moins de 600 millions de dollars il y a un an. Par la magie des marchés, l’entité issue du regroupement, BUA Cement Plc, cotée à la Bourse du Nigeria le 8 janvier 2020, vaut près de 3 fois ce que valaient les deux sociétés avant la fusion. Abdulsamad Rabiu détient 98% de la nouvelle société.

Abdulsamad Rabiu
Abdulsamad Rabiu

Le plus grand perdant est le milliardaire zimbabwéen Strive Masiyiwa, à cause de l’introcution du nouveau dollar zimbabwéen. En effet, indique Forbes, la décision du Zimbabwe en juin d’interdire toutes les devises étrangères et de n’utiliser uniquement que le dollar zimbabwéen a accéléré l’inflation et fait chuter la valeur du dollar nouvellement institué. Cela, à son tour, a fait chuter les participations de Masiyiwa, en dollars américains, dans ses sociétés (la société de télécommunications Econet Wireless Zimbabwe et la société de banque mobile Cassava Smartech). Résultat: la fortune de Masiyiwa est tombée à 1,1 milliard de dollars, contre 2,3 milliards il y a un an, ce qui fait de lui le plus grand perdant de ce classement.

Strive Masiyiwa
Strive Masiyiwa

Par ailleurs, indique Forbes, la fortune qui n’a pas beaucoup changé mais qui pourrait chuter l’année prochaine (en raison des démêlés judiciaires) est celle d’Isabel dos Santos, la femme la plus riche d’Afrique et l’une des deux seules femmes milliardaires sur le continent. Pour l’instant Forbes estime que sa fortune a diminué de 100 millions de dollars et évalué à 2,2 milliards de dollars.

Isabel dos Santos
Isabel dos Santos

Sur les 54 pays africains, huit abritent des milliardaires, soi quatre de plus qu’en en 2011 : Égypte (5), Afrique du Sud (5), Nigeria (4), Maroc (2), Algérie (1), Angola (1), Tanzanie (1), Zimbabwe (1).

En 2011, les milliardaires étaient en Égypte 7), en Afrique du Sud (4), au Nigeria (2) et au Maroc (3).

Classement Forbes 2020 des milliardaires africains (Chiffres en milliards Usd)

Aliko Dangote (Nigeria) $10.1
Nassef Sawiris (Égypte) $8
Mike Adenuga (Nigeria) $7.7
Nicky Oppenheimer (Afrique du Sud) $7.7
Johann Rupert (Afrique du Sud) $6.5
Issad Rebrab (Algérie) $4.4
Mohamed Mansour (Égypte) $3.3
Abdulsamad Rabiu (Nigeria) $3.1
Naguib Sawiris (Égypte) $3
Patrice Motsepe (Afrique du Sud) $2.6
Koos Bekker (Afrique du Sud) $2.5
Yasseen Mansour (Égypte) $2.3
Isabel dos Santos (Angola) $2.2
Youssef Mansour (Égypte) $1.9
Aziz Akhannouch (Maroc) $1.7
Mohammed Dewji (Tanzanie) $1.6
Othman Benjelloun Maroc) $1.4
Michiel Le Roux (Afrique du Sud) $1.3
Strive Masiyiwa (Zimbabwe) $1.1
Folorunsho Alakija (Nigeria) $1


AVEC
Patrick Ndungidi
Journaliste et Storyteller  
https://africanshapers.com

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Foot/Mondial 2022 : Le Cameroun contre la Côte d’Ivoire

Lire le suivant

Afrik’Emotions: être un parent célibataire d’origine africaine, réalités et vérités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT