Bernard Dadié de nationalité Ivoirienne et considéré comme le père et figure de proue de la littérature ivoirienne, a abordé durant toute sa carrière d’homme de lettres tous les genres littéraires : poésie, roman, théâtre, chronique, contes traditionnels… Le plus signifiant est le théâtre .

Naissance et vie familiale


Bernard Abou Koffi Binlin Dadié à l’état-civil, alias Climbié, est un écrivain engagé et homme politique né le 10 janvier 1916 à Assinie en Côte d’Ivoire. Koffi est son nom traditionnel , Abou son de tam-tam. Il est le fils de Gabrièl Dadié né en 1891 et de Enuayé Ouessan. Son père fût compagnon de lutte du premier Président ivoirien Félix Houphouët-Boigny.

Etudes et formations


Bernard Dadié est élevé dans un campement de Bingerville où il exploite une plantation. A sept ans Bernard Dadié est inscrit pour la première fois au cours préparatoire à l’école du quartier France de Grand Bassam par son père dans l’année scolaire 1922-1923. Il abandonna les études pour des raisons de châtiments corporels en vigueur dans les classes. Il reprend la route de l’école au pensionnat de Dadou en octobre 1924 , mais malheureusement, échoue au concours de l’obtention des bourses d’études.

Mais en 1927, il réalise cette fois ci à l’école régionale de Grand-Bassam, un parcours couronné le 17 juin 1930 par le certificat d’étude Primaire lui permettant de continuer à l’école Primaire Supérieure de Bingerville en 1931 . C’ est à cette école que sa vocation de dramaturge se manifeste. Bernard Dadié poursuivra ses études de 1932 à 1937 à l’Ecole Normale William-Ponty de Gorée , au Sénégal . Bernard Dadié à l’école normale william-ponty, s’est formé dans la lecture pour dominer son travail de littérature.

Les grands prix et hommages à Bernard Dadié


En 1965 Bernard Dadié obtient le grand prix littéraire d’Afrique noire pour Patron de New York. Le grand prix des Mécènes de l’édition 2016 des grands prix des associations littéraires lui a été également décernés le 09 mars 2017 au Cameroun, en hommage à toute son œuvre bibliographique. A 100 ans l’écrivain ivoirien a reçu le premier prix Jaime Torres Bodet décerné par l’UNESCO le 11 février 2016. L’écrivain a eu des hommages nationaux comme internationaux. Une rue a porté son nom à Abidjan, un colloque international sur les 100 ans de vie littéraire de Bernard Dadié du 22 au 25 septembre 2015 à l’Université Ouatara , également un colloque international de l’ASCAD sur le thème ‘’Bernard Dadié, aujourd’hui et demain’’ les 22 et 23 septembre 2016, Bernard Dadié mis à l’honneur lors du salon du livre de Genève , du 27 au 1er mai 2016 .

Bibliographie de Bernard Dadié

Chroniques

  • 1933 : Les Villes.
  • 1959 : Un Nègre à Paris.
  • 1956 : Patron de New York, (Grand prix littéraire d’Afrique noire)
  • 1968 La Ville où nul ne meurt .

Théâtres

  • 1936 : Assémien Déhylé, roi du Sanwi.
  • 1970 : Les voix dans le vent.
  • 1970 : Monsieur Thôgô-Gnini.
  • 1973 : Papassidi maître escroc.
  • 1979 : Mhoi ceul.
  • 1995 : Béatrice du Congo.

Nouvelles

  • 1954 : Légendes Africaines.
  • 1955 : Le Pagne noir.
  • 1980 : Commandant Taureault et ses nègres.
  • 1980 : Les Jambes du fils de Dieu.

Poésie

  • 1950 : Afrique debout.
  • 1956 : La Ronde des jours.
  • 1956: Je vous remercie Mon Dieu, (tirés du recueil la Ronde des jours2)
  • 19562 : Les lignes de nos mains, (tirés du recueil la Ronde des jours édition Pierre Seghers).

Biographies

  • 1952 : Climbié.
  • 1974 : Carnet de prison 1949-1950.

Citations et pensées de Bernard Dadié


« Le fleuve, survolé de mouettes, étais comme un tapis uni tiré par une main invisible. Si la berge, des vaguettes, sans dentelure aucune, d’un bloc comme du velours qu’ondéploie, venaient mourir »


le pagne noir

« Protester, c’est prouver qu’on vit, qu’on suit attentivement… »


Un nègre à Paris

« L’homme est un être merveilleusement idoit, cherchant toujours un appui fragile soit-il »


Un nègre à Paris

Contact

fondationbernardbinlindadie.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here