fbpx

Cuisine/Le GARBA, un plat des mets les plus consommés par les ivoiriens, à la portée de toutes les bourses

     

En côte d’Ivoire, le Garba est le plat favori des élèves, étudiants, ouvriers etc, car il est moins coûteux et rassasie vite. Ce plat tient son nom d’un nigérien nommé GARBA venu chercher fortune à Abidjan. Le Garba est composé de l’attiéké (couscous de manioc) , du poisson thon frit, de piments, doignons et de tomates découpés. Récemment, Les ivoiriens se sont mis à en faire un commerce car la population en raffole. C’est un plat qu’on pourrait taxer de Fast food ivoirien. Mais détrompez-vous, il faut le manger lentement de peur de s’étouffer. Le Garba est très facile à cuisiner. Il peut se manger seul ou être accompagné d’Alloco (bananes plantain frites) ou de la mayonnaise. . Suivez plutôt cette Recette qui nous a été envoyée par une  fidèle lectrice, Carine AKA de la côte d’Ivoire.

Pour 4 personnes

Temps de préparation : 10min

Temps de cuisson : 10min

Ingrédients

  • 500 g de poissons thons frais
  • 4 boules de 200g. d’ Attiéké
  • 1 gros oignon
  • 10 piments verts
  • 2 tomates fraiches
  • 250 ml d’huile de votre choix
  • 1 cube d’assaisonnement et ou du sel
  • 100 g de farine ( Facultatif)

Préparation et cuisson

Étape  1: Faites chauffer l’huile à feu moyen dans une poêle, ensuite mettez-y le poisson thon découpé enfariné jusqu’à la cuisson.

Étape 2 : Découpez l’oignon, la tomate et le piment .

Étape 3 : Une fois les poissons cuits, recueillez les dans une passoire

Étape 4 : Mettez l’attiéké dans une assiette,  ajoutez-y les légumes découpés. Versez-y un peu d’huile et ajoutez du sel à votre goût ou un cube d’assaisonnement (facultatif)! Mélangez le tout puis ajoutez le poisson frit et  c’est prêt.

Plutôt rapide non?

A Servir chaud! Bon appétit!

N’oubliez pas, faites comme Carine AKA! Envoyez nous vos recettes, ça serait un plaisir de les publier pour vous! Merci Carine, à la prochaine.👍

MyAfricaInfos

Lire le précédent

Togo/ “Agro Services” promeut les produits agro-alimentaires

Lire le suivant

Togo/ “Miss MALAÏKA”, Valorisons la culture Africaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *