fbpx

Coup de coeur entre Uniwax de Yopougon et l’irrésistible Dior.

Lors d’un défilé de mode au palais El Badi à Marakech, alors que l’on s’attendait à ses épatantes collections, Dior surprend tout le monde en présentant à travers sa Collection Croisière, sa nouvelle associée Uniwax. Et ce fut le tolet total pour les 800 personnes présentes, médusées devant le défilé des prêt à porter de chemises, de robes, de combinaison, de jupes et autres ; sans oublier une chemise à l’effigie de Nelson Mandela signé Pathé o’ l’un des créateurs privilégiés d’Uniwax.

Autant d’articles sur lesquels les invités pouvaient lire sans difficultés la mention “Uniwax spécial Edition Christian Dior Guaranted Real wax, Printed in Côte d’Ivoire” . En réalité, Uniwax a non seulement fabriqué les tissus mais aussi retouché les motifs emblématiques de la maison Dior y compris la toile de Jouy et la carte de tarot Confidentiel ? Et oui, comme une histoire d’amour.

C’est par ce terme que Monsieur Jean-Louis Menudier, le Président Directeur général, qualifie cette collaboration entre son entreprise et la célébrissime Dior. Une première pour la maison Dior et un prestige pour Uniwax, une filiale du groupe hollandais Vlisco qui devient la première entreprise africaine à avoir séduit une firme internationale. Cette aventure inédite est née de la volonté de la styliste et directrice artistique des collections femmes de Dior, MariaGrazia Chirui d’insuffler un esprit multiculturel et des valeurs de biodiversité à son entreprise. Pour ce faire , la styliste entre en contact, en Novembre 2018, avec Anne Grosfilley, une anthropologue férue du wax et des pagnes africains, qui lui donna les réponses pertinentes et lui conseilla Uniwax Côte d’Ivoire pour ses compétences et valeurs , la qualité de son coton, ses chiffres d’affaires mirobolants, et ses aptitudes à exploiter.

Symbole d’un langage non verbal si on se réfère aux nanas Benz Togolaises, et vecteur de valeurs transculturelle et transcontinentale, le wax a donc été choisi par Maria Grazia Chiuri pour réaliser la mode convergente des traditions et des cultures dans le respect et le vivre ensemble auxquels, elle aspire. Et en février 2019, c’est l’union qui s’est concrétisée par une visite de l’équipe Dior au PDG d’Uniwax Jean Louis Menudier d’Uniwax et des ateliers du maestro burkinabé Pathé O’ à Treichville. Même avec les envies et les tentatives asiatiques, le couple reste plus que soudé avec l’introduction de l’ocre, le kaki et le cachemire, des couleurs choisies pas Dior pour contrecarrer les tentatives concurrentielles.

BLAKE G.

Lire le précédent

Championnat Athlétisme Région II/ Cinq médailles pour le Togo

Lire le suivant

Togo / 7ème Edition de EPP N’houm : le remake des journées récréatives d’antan, c’est pour bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT