fbpx

Togo/ « DEGAGE » ; le nouveau single de The Black Nigga

« DEGAGE », c’est le titre du nouveau single de Éric Mc The Black Nigga. Cet opus à titre évocateur est un plat servi agrémenté et saupoudré d’un lyrisme détonnant, engagé, direct, abrupt, et hard-core comme il a toujours su si bien le faire.

 

Engagé jusqu’au bout pour un Togo Debout, Éric MC The Black Nigga sort un nouveau single. Très présent sur la scène politico-sociale depuis l’année dernière, Éric MC est très engagé dans la lutte pour l’alternance au Togo ; en témoigne cette interview. Depuis 2017, il enchaîne les singles pour dénoncer à sa manière la situation chaotique dans laquelle se trouve le pays. Voici l’interview qu’il a bien voulu nous accorder.

 

Bonjour Éric MC ! Votre engagement n’est plus un secret pour personne. Comment se porte la lutte pour l’alternance au Togo ?

Bonjour MyAfricaInfos ! Le combat pour l’alternance et le changement dans la bonne gouvernance est au top de la lutte car cette fois-ci nous irons jusqu’au bout. En effet, la société civile, front Citoyen, mouvements, associations regroupements et les ligues syndicalistes sont aujourd’hui au-devant de la scène et nous ne baisserons pas les bras jusqu’à la libération totale du pays.

Nous sommes aujourd’hui des acteurs incontournables dans la sensibilisation des jeunes filles et garçons pour l’alternance car notre devise est « l’alternance d’abord et le multipartisme après ». Beaucoup de regroupement ont existé par le passé et aux tous ont trahi tout un pays. Cette fois-ci ce ne sera plus le cas.

 

Vous avez multiplié les singles dernièrement. Le dernier en date est titré « DEMISSION ». Pourquoi « DEGAGE » pour celui-ci ? Quel est le message ?

Vous le savez aussi bien que moi que la musique est un vecteur de sensibilisation et porte loin la voix des sans voix. Elle conscientise, révolte, adoucit et surtout dénonce les mœurs.

« DEMISSION » est sorti fin 2017. Après les manifestations du 19 août 2017 lors de l’avènement du PNP (Parti National Panafricain) et la Coalition des 14 le mot d’ordre de la population sortie dans les rues du Togo était la démission du président et son gouvernement. Si l’on s’en souvient, déjà en 2013 le mot d’ordre était : “sans réformes pas d’élections législatives”. Mais le gouvernement soutenu par la CEDEAO et le groupe des 5 représentations diplomatiques résidant au Togo avait promis aux partis politiques qu’il veillerait à ce que les réformes soient faites après les législatives. Rien n’a été fait ! Même scénario en 2015 lors des présidentielles.

L’APG (Accord Politique Global) signé en 2006 qui légitimait Faure Gnassingbé malgré les tueries de 2005, n’a jamais été respecté. Au total 4 élections majeures ont eu lieu depuis dont 2 présidentielles et 2 législatives. Dans ces conditions, l’APG est devenu caduc.

Avec le retour à la C92 (Constitution de 1992, votée par la majorité du peuple togolais) réclamé par le peuple lors des marches et de la fameuse phrase « en aucun cas nul ne peut faire plus de deux mandats », Faure Gnassingbé tombe automatiquement dans l’illégalité et l’illégitimité. Il doit donc démissionner et quitter le pouvoir d’où l’ouverture du dialogue actuel.

Voilà pourquoi « DEMISSION » était sorti pour galvaniser les marches de protestation et surtout conscientiser la jeunesse qui jusqu’alors a été noyée dans des discours de la non-rétroactivité de la Constitution et tous les blablablas qui s’ensuivent afin de conserver le pouvoir.

Aujourd’hui la jeunesse est consciente de l’enjeu car tout est lié à la politique rien ne marche.

« DEGAGE » le nouveau single qui sort le 2 avril vient clouer le bec à tous ceux qui pensent ou croient que Faure Gnassingbé doit se présenter à un 4e mandat en 2020.

La grogne sociale bat son plein ! Les professeurs sont fâchés parce qu’ils sont mal payés. Les étudiants sont fâchés parce que leur avenir est hypothéqué. Les commerçants sont fâchés à cause des incendies des grands marchés publics. Les fonctionnaires sont fâchés car les caisses de l’État sont vidées. Les docteurs sont fâchés vu l’état dégradable des hôpitaux publics. Les élèves sont dans les rues puisque les enseignants en grève.

La solution à tous ces maux c’est l’aboutissement du dialogue. La C14 et le gouvernement togolais doivent trouver le moyen d’arriver à une alternance.

Avec toutes les répressions à travers le pays et des villes en état de siège, Faure Gnassingbé ne doit plus être candidat en 2020 ; voilà la raison de la sortie du single « DEGAGE ».

 

Ne pensez-vous pas qu’à ce niveau, le type de message devrait être plutôt réconciliant et prêcheur de paix ?

Nous prêchons la paix dans nos chansons. Quel que soit l’engagement, nous ne chantons pas la guerre car le vrai problème du Togo c’est Faure Gnassingbé soutenu par une junte militaire qui bafoue notre Constitution à leur aise et ce sur le dos du peuple.

Le Togo nouveau que nous voulons léguer à nos progénitures est un Togo où règne l’égalité et la liberté. Tous les fils et filles réconciliés c’est le seul moyen Au développement de la Nation et à la démocratie

 

Les politiques semblent divisés en ce qui concerne la suite de la lutte. Qu’en est-il au niveau du MAET ?

Les politiques divisés ? Moi je n’y crois pas du tout car nous n’avons mandaté personnes pour nous représenter ou parler en notre nom. Depuis le début de la crise, les politiques ont pris le devant de nos réclamations pour aller au dialogue appelé par le parti au pouvoir et le gouvernement.

Le MAET (Mouvement des Artistes Engagés pour le Togo) a déjà subit des attaques par des groupes armés. Cependant, nous restons unis et déterminés à continuer la lutte jusqu’à l’obtention de la liberté et de l’alternance.

Aujourd’hui, nous avons nos leaders politiques de l’opposition à l’œil. Tout ce que nous réclamons est l’alternance à l’issue du dialogue ; sans quoi, même l’opposition ne sera plus capable d’assurer sa propre politique. De la manière dont nous chantons contre le gouvernement et son président aujourd’hui, ce sera de la même façon que nous les attaquerons dans nos chansons. Surtout n’oubliez pas qu’ils auront besoin de nous lors des prochaines consultations électorales.

 

Á quoi doit-on s’attendre dans les prochains jours en ce qui concerne la lutte pour l’alternance ?

Le MAET est avec la société civile engagée, les fronts sociaux, les mouvements, les ligues syndicalistes et les associations de veille. Ensemble nous constituons le nouveau fer de lance de la lutte pour la libération du Togo.

En cas d’échec entre les protagonistes du dialogue, nous sommes prêts à prendre les devants de la lutte.

 

Á quand un nouvel album de The Black Nigga ?

Un nouvel album signé Éric MC n’est pas pour demain malheureusement. Depuis 2005 le boycott de ma personnalité, de mes œuvres et de ma musique a fait que ma carrière au Togo est hypothéquée. C’est pour cela que nous devons lutter pour un État de droit, de justice, d’égalité, d’équité et de liberté pour tout mon peuple. L’assistance sociale, la hausse des salaires, l’aménagement des infrastructures routières et sanitaires ; voilà les priorités du moment.

 

Où trouver « DEGAGE » ?

Mon tout nouveau single est disponible via les liens suivants :

Facebook : https://www.facebook.com/mensah.ericmc

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UC2iRrY7SJBsUnoagMjK2i3A

 

Propos receuillis par Essenam K²

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Togo/ Green Energy International : l’électricité pensée autrement !  

Lire le suivant

RDC/Sandrine Mubenga : Congolaise, elle est ingénieure et professeur de génie électrique aux États-Unis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *