Ethiopie/Acte 2 de la journée sans voiture

0

Dimanche 13 janvier, les éthiopiens sur toute l’étendue du territoire ont participé à la deuxième de la journée sans voiture.


Organisée par le ministère de la Santé, cette journée s’est déroulée dans la capitale Addis-Abeba ainsi que dans les grandes villes. Ainsi c’est donc Dire Dawa, Bahir Dar, Hawassa, Adama, Jimma, Mekelle et Jigigiga qui étaient réservées aux piétons, aux cyclistes, aux adeptes du roller et de trottinette.
Pour montrer l’importance de l’évènement, le ministre de la Santé, Amir Abiy s’est exprimé sur son compte twitter en ces termes: « Notre objectif est clair, citoyens de la santé et Ethiopie sans pollution».

Une journée sans voiture est essentiellement une journée au cours de laquelle la population est encouragée à abandonner leurs voitures et à se déplacer à pied ou à bicyclette. Elle vise à expérimenter dans le monde une journée de fermeture de la ville aux voitures. C’est une occasion pour les piétons, les cyclistes et les transports en commun de s’approprier l’espace urbain.
En Afrique, Kigali, la capitale du Rwanda est connue pour faire appliquer cette mesure à laquelle le président Paul Kagamé et son épouse participent très souvent.
Par ailleurs, le 22 septembre est connu comme la Journée internationale sans voiture avec des événements organisés dans certaines villes et pays à travers le monde, mais cette commémoration n’est pratiquement pas observée dans les villes africaines.

Rita T.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here