fbpx

Football/Ansu Fati devient le plus jeune buteur de l’histoire de la Ligue des champions

Ansu Fati célébrant son but

La Ligue Européenne des Champions vient d’enregistrer un nouveau record de précocité. Le Bissau-Guinéen, Anssumane « Ansu » Fati, joueur du FC Barcelone, est devenu depuis le mardi 10 décembre le plus jeune buteur de la compétition. Avec son but inscrit à la 86′, il a contribué au succès 2-1 du FC Barcelone face à l’Inter Milan.

Il vient de faire tomber un record vieux de 22 ans et c’est une autre page de la Ligue des Champions qui vient d’être tournée. Agé seulement de 17 ans et 40 jours, Anssumane Fati est devenu le plus jeune buteur de la prestigieuse compétition européenne. Entré en jeu à la 85e mn alors que son club était dos à dos face l’Inter Milan (1-1), il n’a eu besoin que de quelques  secondes pour se mettre en évidence en inscrivant le but de la victoire (2-1). A l’entrée de la surface, Fati s’est appuyé sur Luis Suarez avant de frapper à ras terre ne laissant aucune chance au goal de l’Inter.

Jeune ailier de 17 ans, Anssumane Fati a été très remarqué en début de saison et un peu moins ces dernières semaines. Néanmoins il a su profiter parfaitement du temps de jeu qui lui a été accordé par Ernesto Valverde. Il permet au Barcelone de quitter l’Inter avec les trois points.

Le prodige Barcelonais

22 ans après, Ansu Fati efface Peter Ofori-Quaye des tablettes

Ansu Fati met un terme à un record de 22 ans détenu par un autre joueur Africain, le Ghanéen Ofori-Quaye, qui évoluait au sein l’Olympiakos. Le 1er octobre 1997, le club grec vivait une rencontre très difficile, mais le but d’Ofori-Quaye à la 69e minute a sauvait l’honneur de son équipe, largement battue (5-1). Le Ghanéen était alors âgé de 17 ans et 195 jours.

Plusieurs jeunes joueurs ont tenté de faire tomber ce record notamment le Croate Kovacic qui avait 17 ans et 216 jours lorsqu’il marquait un but à l’Olympique lyonnais avec le Dynamo Zagreb en décembre 2011. Il a fallu alors attendre 22 ans pour voir tomber le record du Ghanéen Ofori-Quaye grâce à Ansu Fati. Ceci relance les débats autour de la pépite née à Biassau et qui a été naturalisée espagnol depuis septembre.

Folly K.

Lire le précédent

Bientôt, 5 000 Dollars non-remboursables de la TEF pour financer votre entreprise. Postulez!

Lire le suivant

Football/Dieumerci Mbokani toujours constant explose les compteurs en Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT