fbpx

Football/Dieumerci Mbokani toujours constant explose les compteurs en Belgique

On le croyait à bout de souffle, ou c’est ce que pensaient les dirigeants d’Anderlecht qui n’ont pas voulu de lui au sein de leur effectif. Mais, Dieumerci Mbokani, lui, continue de défrayer la chronique dans le championnat Belge avec de la manière. A 34 années d’âge, le Congolais, qui a gardé ses jambes detendre jeunesse, fait toujours mal aux défenses adverses.

Jugé trop vieux il y a quelques mois par Anderlecht, Dieumerci Mbokani, qui évolue cette saison au sein Royal Antwerp n’a rien perdu de sa rage et de son sens de buteur malgré ses 34 piges. Comme du vin, le Congolais se bonifie avec l’âge et c’est son nouveau club de Royal Antwerp et ses supporters qui sont les bénéficiaires en cette première moitié de saison. Le week-end dernier il a contribué au succès (4-0) de son club face à Waaslan-Beveren avec un but et une passe décisive. En 24 rencontres, Dieumerci Mbokani a inscrit 18 buts et donné 9 passes décisive toutes compétitions confondues.   

Ses nouvelles performances font de lui l’un des meilleurs attaquants et certains de ses compatriotes n’hésitent pas à lui faire des éloges. « Pour moi, c’est le meilleur attaquant de Belgique, le plus complet avec de l’expérience », a laissé entendre Ilombe Mboyo, ex-international de RDC et ex-international belge (une sélection avec les Léopards et deux sélections avec les Diables Rouges). « Parfois, les footballeurs sont meilleurs avec l’âge. Et Mbokani est encore très bon à son âge. L’âge ne veut rien dire dans le football. Que tu aies 19 ans ou 35 ans, les qualités sont là. Et pour moi, il est le meilleur attaquant de Belgique », a renchéri « Pelé » Mboyo.

Les regrets d’Anderlecht, qui le trouvé trop vieux

Au vue des statistiques du joueur recruté l’été 2018 par le Great Old surnom du Royal Antwerp, c’est Anderlecht qui peut s’en mordre les doigts. Car avant de s’engager pour ce club en début de saison 2019-2020, le Léopard avait voulu bien rejoindre ce club, un effectif au sein duquel il a évolué en 2006-2007 puis de 2011 à 2013. « J’étais prêt à y aller, mais pour des raisons qui leur appartiennent, ils n’ont pas voulu de moi », a-t-il assuré

Dieumerci Mbokani

Recruté par Royal Antwerp durant l’été 2018, le Léopard avait signé pour un an. Et avant le début de la saison 2019-2020, c’est du côté d’Anderlecht que beaucoup pensaient le voir poursuivre sa carrière. La tunique des « Mauves », Mbokani la connaît bien. Il a été joueur du RSCA en 2006-2007, puis de 2011 à 2013, avec un certain succès. Selon les indiscrétions ils n’ont pas voulu de lui à cause de son âge avancé. Aujourd’hui c’est le regret au niveau de ce club qui traverse une saison difficile 11e avec un total de 21 buts marqués en 18journées. « Évidemment qu’aujourd’hui, on regrette quand on voit qu’il marque beaucoup de buts et qu’il n’est pas blessé », a avoué Michael Verschueren, le directeur sportif.

L’actuel Taureau d’Or (surnom donné au leader du classement des buteurs en Belgique) a déjà égalé son total de buts du dernier exercice. L’ancien joueur du Tout Puissant Mazembe est passé par le Standard de Liège, le Dynamo Kiev, par la Ligue 1 avec Monaco, la Bundesliga avec Wolfsburg et la Premier League avec Norwich et Hull City, fait partie des favoris au Soulier d’Or belge, qui récompense le meilleur joueur de Jupiler Pro League. Un trophée qu’il a déjà remporté en 2012.

Folly K.

Lire le précédent

Football/Ansu Fati devient le plus jeune buteur de l’histoire de la Ligue des champions

Lire le suivant

Bénin/ Marcel Candide Hinvy, la voix des personnes handicapées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT