fbpx

Football/Jonathan Pitroipa sonne la fin d’une idylle avec les Etalons du Burkina

L’histoire d’amour entre Jonathan Pitroipa et les Etalons du Burkina Faso aurait durée 13 ans. A l’orée de ses 34 ans, Pitroipa a annoncé le 2 décembre qu’il met un point final à sa carrière internationale. Une décision prise après plusieurs semaines de réflexions.

Ce sont les réseaux sociaux, devenus moyen de communication par excellence, que Jonathan  Pitroipa a choisi pour annoncer sa retraite internationale. Le joueur âgé aujourd’hui de 33 ans a été finaliste et meilleur joueur de la CAN 2013 en Afrique du Sud. Il est temps, selon lui, d’écrire une autre page de sa vie. Considéré comme l’un des meilleurs joueurs burkinabés de ces 15 dernières années, Pitroipa a, en 13 ans de carrière pour un total de 76 sélections, marqué 13 buts. Il est passé international à l’âge de 20 ans en 2006. Aux côtés de Charles Kaboré, Aristide Bancé ou encore Alain Traoré, ils ont écrit une des plus belles pages du football burkinabé sous les commandes du sélectionneur Paul Put. Celui-là même avec qui ils se sont hissés en finale de la CAN 2013 avant de s’incliner 0-1 face au Nigéria.

Joueur de Paris FC, club de Ligue 2 qu’il a rejoint en 2018, Jonathan Pitroipa a pris cette décision après une bonne réflexion. «Cette décision fut très difficile à prendre » lance-t-il avant d’ajouter qu’il est cependant temps «…d’écrire une autre page de [sa] vie ». L’ancien joueur du Stade Rennais, qui fêtera son 34e anniversaire en avril prochain affirme: « Je suis fier d’avoir revêtu le prestigieux maillot des Étalons et d’avoir contribué à écrire les plus belles pages de l’histoire du football burkinabè », a-t-il fait savoir.   

Formé à Planète Champion,il est arrivé en Europe en passant par Allemagne plus précisément à Fribourg (2004-2008) puis à Hambourg (2008-2011) avant de jouer à Rennes. Il a effectué un court passage aux Emirats Arabes Unis  (Al-Jazira et Al-Nasr) et à Antwerp en Belgique. « J’espère pouvoir continuer à apporter mon expérience à mes jeunes frères talentueux, afin qu’à leur tour, ils nous fassent rêver en hissant haut les couleurs de notre très chère nation. Je serai très honoré de continuer à contribuer, en dehors des terrains, à la progression du football burkinabè », a conclu Pitroipa.

Folly K.

Lire le précédent

Madagascar/COY15: Plans d’urgence pour la biodiversité

Lire le suivant

Cuisine Africaine/NKATE CAKE ou KONGODO de la Guinée équatoriale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT