fbpx

Journée mondiale du Sida : les écoles en ont parlé

Le 1er décembre et les sensibilisations ont eu lieu à travers diverses parties du monde. Le Togo n’a pas fait exception. Jeudi matin, une rencontre d’échange s’est tenue à ESIG (Ecole Supérieure d’Informatique et de Gestion), une école d’enseignement supérieur de Lomé.

Moments  de sensibilisation sur le VIH, ses causes, conséquences et les précautions qu’ils conviendraient de prendre pour éviter cette maladie. L’assistant médical de l’ESIG, Basile Aziawonou a entretenu pendant près d’une heure, une centaine d’étudiants, tous attentifs au message.

Il ressort donc que le Sida tue et il est plus prudent de s’abstenir, utiliser des préservatifs au cours des rapports sexuels sans oublier la fidélité réciproque. Le fait de penser qu’on peut contracter le VIH en serrant la main à un séropositif, en l’embrassant, sont des préjugés auxquelles les apprenants sont conviés à s’en départir.

«Le Sida est une maladie qui ne se transmet pas en approchant les séropositifs.  j’aimerais dire aux jeunes de pratiquer l’abstinence ou la fidélité»; a déclaré Emmanuel Kenou, journaliste en formation à l’ESIG.

Plusieurs autres écoles ont également connu des séances de sensibilisation à travers le pays.

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Le Togo reconnait 49 écoles supérieures de “Bonne qualité”

Lire le suivant

Germaine Sikota et la danse: une histoire d’Amour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *