Le Gabon accueillera la 5ème édition de l’Africa Agri Forum

0

Organisée par i-conférences en partenariat avec OCP Africa, la 5ème édition de l’Africa Agri Forum (AAF) se déroulera les 10 et 11 décembre prochains à Libreville au Gabon.

Pour cette cinquième édition, organismes internationaux, bailleurs de fonds, gouvernements, universitaires, consultants tous se réuniront autour de l’AAF pour apporter des solutions concrètes au secteur vital qu’est agriculture. C’est ainsi que chaque édition de ce forum est un échange entre gouvernements des meilleures pratiques africaines, des plans qui marchent et ceux qui n’arrivent pas à décoller.

Expliquant le choix du Gabon pour cette cinquième édition, le Président de i-conférences, Hassan M. Alaoui a laissé entendre que : « Nous organisons l’édition 2018 à Libreville, car le Gabon a une vision agricole ambitieuse que i-conférences souhaite accompagner et partager avec les pays de l’Afrique francophone » avant d’ajouter que « le Gabon recèle un énorme potentiel agricole qui propose des opportunités d’investissements de la fourche à la fourchette ».

Accompagner le développement et la modernisation de l’agriculture dans les pays de l’Afrique francophone, tels sont les objectifs de i-conférences et OCP Africa. Ils sont connus en Afrique pour leurs contributions en faveur de la transformation de l’agriculture. Avec plus de 100 forums à la clé, i-conférences ne manque pas depuis 2004 l’occasion de promouvoir le partenariat sud-sud vecteur d’investissements et de développement stratégique.

Par ailleurs, c’est le Cameroun, puissance agricole régionale qui est désigné comme pays d’honneur pour cette cinquième édition de l’Africa Agri Forum. Ce sera une occasion pour la délégation camerounaise de partager avec les participants, sa vision stratégique pour le développement d’un secteur agricole durable et solide en Afrique centrale. Précisons que le Cameroun est un pays voisin du Gabon et pourrait lui servir de modèle pour relancer son secteur agricole en grande difficulté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here