fbpx

Le journaliste algérien Mohamed Tamalt est décédé en prison

Très critique vis-à-vis du pouvoir algérien, le journaliste Mohamed Tamalt avait été condamné à deux ans de prison en juillet dernier. Derrière les barreaux, il a succombé le dimanche 11 décembre.

Le 11 juillet dernier, le journaliste algérien Mohamed Tamalt connu pour ses propos virulents à l’endroit du régime en place, a été condamné à deux ans de prison. Malheureusement, le jugement a été confirmé en appel un mois plus tard. Bien avant sa condamnation; une décision jugée injuste, Tamalt avait entamé une grève de la faim le 27 juin, jour de son arrestation.

Depuis fin août, Tamalt était dans le coma avant de finalement rendre l’âme ce dimanche 11 décembre, dans un hôpital d’Alger.

Plusieurs ONG œuvrant pour la défense des droits de l’homme réclament une enquête, mais au-delà, une réforme du Code pénal algérien.

Nouroudine Akinocho

Lire le précédent

Qui a piraté le site internet de la présidence gambienne?

Lire le suivant

Deuil national en Égypte pour les victimes de l’attentat contre l’Église copte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *