fbpx

Le Pissenlit/ Propriétés et vertus: pourquoi et comment l’utiliser ?

Le pissenlit est probablement la plante la plus nutritive au monde. Les indiens Ojibwa, en Amérique du Nord, s’en servaient pour le cœur. Elle est aussi connue sous plusieurs noms à avoir : ‘’dent-de-lion’ ’florin d’or, liondent, salade de taupe, couronne de moine ou tête de moine, tête de moineau, pichaulit, cochet, chopine, cochet, laitue de chien, Groin de porc, florion d’or, etc.

Originaire d’Europe de l’Ouest Le pissenlit est une plante vivace à longues racines, avec une tige florale qui est un tube creux laissant s’écouler un latex lorsqu’on la casse, possédant des feuilles disposées en rosette à la base de la plante, avec des lobes plus ou moins aigus et dentés. Le pichaulit est facilement reconnaissable à ses fleurs jaunes qui apparaissent de mai à novembre, qui sont en fait des capitules constitués de petites fleurs jaunes. C’est une plante que l’on retrouve un peu partout dans le monde. Elle pousse à l’état sauvage sous les climats tempérés. En Europe et en Amérique, elle est cultivée et commercialisée. Le terme pissenlit est une appellation vague qui regroupe plusieurs espèces, qu’il est parfois difficile de différencier. En effet, il existe plus de 1 200 espèces et sous-espèces de cette plante.

En phytothérapie, on emploie les feuilles de pissenlit pour traiter le manque d’appétit, les troubles digestifs mineurs, biliaires et urinaires, elles contribuent à prévenir les calculs rénaux, et améliorer les fonctions hépatiques, même si les racines sont plus préconisées pour le foie. Les feuilles sont remarquables par leur teneur en coumarines, acides phénoliques, potassium, calcium, mais aussi d’autres minéraux, vitamines, etc. Les naturopathes attribuent les bienfaits du pissenlit principalement aux principes amers qu’il contient : la taraxine.

Suc, fleurs, racines, toutes les parties de la plante sont utilisées : mais surtout les feuilles, récoltées au printemps ou au début de l’été, avant la floraison. On consomme le pissenlit sous forme de soupes, décoctions, tisanes, infusions, gélules, capsules, salades, extraits secs, extraits fluides, etc.

Quels sont les bienfaits des feuilles de pissenlit ?
Les feuilles de pissenlit sont employées pour soulager les troubles digestifs, biliaires et urinaires, pour prévenir les calculs rénaux et stimuler l’appétit.

En médecine traditionnelle, elles sont utilisées pour lutter contre la rétention d’eau, soulager la constipation, les hémorroïdes, et les douleurs rhumatismales.
Les feuilles du pissenlit pour traiter la perte d’appétit et les troubles digestifs mineurs. Lesdites feuilles sont utilisées pour le traitement du rhumatisme.
Le mélange des feuilles et des racines sont utiles pour améliorer les fonctions biliaires, urinaires et hépatiques, aussi pour traiter la perte d’appétit et les troubles digestifs mineurs.

Vertus digestives

Avec sa saveur amère, la feuille de pissenlit permet de stimuler la sécrétion des sucs gastriques de l’estomac, de la vésicule biliaire et du pancréas tout en stimulant la fonction hépatique. Ainsi, prise avant le repas, elle permettra une meilleure digestion et assimilation des aliments, notamment des graisses. Associée à l’infusion de racines de chicorée, plante dont on emploie les racines en phytothérapie pour leurs propriétés pré biotiques, diurétiques, cholagogues et dépuratives du foie, ses effets digestifs seront encore plus efficaces.

Aussi, le pissenlit possède des propriétés toniques agissant sur la tonicité des muscles lisses digestifs, favorisant une meilleure digestion. Moins efficace que certaines autres plantes stimulantes des mouvements péristaltiques du côlon, comme les feuilles de sana makki, une plante très laxative, utilisées en phytothérapie pour lutter contre les problèmes de constipation aiguë, le pissenlit n’entraîne cependant pas d’effets indésirables.

En favorisant les sécrétions de sucs gastriques et  une bonne digestion, le pissenlit  permet de stimuler l’appétit, ce qui peut être utile en cas de convalescence par exemple. Sa racine surtout, permet de soulager les problèmes de constipation chronique, par l’augmentation du débit de bile. Cette action laxative est aussi efficace sur l’adulte que l’enfant. A l’image de la racine d’angélique ou du, c’est une plante qui agit sur l’ensemble des acteurs de la digestion, permettant de soulager ou prévenir tous les maux qui résultent d’un mauvais fonctionnement du système digestif, et de soigner les lenteurs digestives et dyspepsie.

Vertus diurétiques

Pissenlit vient de la contraction de “pisse-au-lit”, ce n’est pas pour rien ! Les feuilles de pissenlit, Comme la racine de bardane, agissent sur la fonction rénale et augmentent la diurèse, c’est-à-dire la production d’urine, de manière qualitative et quantitative. Associées à l’ infusion de feuilles de bouleau, leur effet diurétique est amplifié et leur action sur les infections urinaires est plus efficace. Ainsi, le pissenlit est d’une grande aide en cas de rétention d’eau et œdèmes, ainsi que dans la prévention de calculs rénaux. C’est pourquoi les feuilles de pissenlit sont souvent consommées par les femmes durant la ménopause, même si les fleurs de trèfle rouge ou les feuilles de famboisier sont plus indiquées. Les difficultés d’élimination dues à une paresse du foie ou des reins sont parmi les facteurs pouvant entraîner des maladies dégénératives des articulations (arthrite) et donc les douleurs articulaires rhumatismales y liées. Le pissenlit est donc tout indiqué pour prévenir le processus arthritique.

Autres bienfaits
Le pissenlit agit comme un anti-inflammatoire (notamment en association avec des racines d’harpagophytum), l’hypertension artérielle, l’insuffisance cardiaque.il possède des vertus antioxydantes, il régule le système hormonal (soulageant Endométriose et la sensibilité des seins avant les règles), aussi facilite l’assimilation du fer (anémie)

Comment faire une infusion de pissenlit ?
Faites bouillir 150 ml d’eau, et mettez à infuser entre 4 et 10 g de feuilles de pissenlit séchées pour 5 à 10 min. Boire la tisane 3 fois par jour. Il est recommandé de ne pas dépasser une dose quotidienne de 30 g pour les feuilles et 15 g pour les racines.

Contre-indications et effets secondaires
La consommation de pissenlit sous toutes ses formes est déconseillée en cas de calculs biliaires, d’obstruction des conduits biliaires, de grossesse, d’allaitement, et de maladie cardiaque, sans l’avis un professionnel de santé.Les personnes allergiques aux plantes de la famille des acéracées peuvent être sensibles au pissenlit.

En théorie, l’action diurétique des feuilles de pissenlit pourrait s’ajouter à ceux d’autres plantes ou médicaments diurétiques ou ayant un effet sur le foie ou les reins. Il convient aussi de prendre des précautions, car en théorie, l’effet diurétique pourrait aggraver les problèmes de peau et muqueuse trop sèche. Le pissenlit ne possède que peu d’effets secondaires. À haute dose, il peut entraîner des éruptions cutanées, des maux d’estomac ou une diarrhée. Il suffit de baisser les doses ou d’arrêter la cure pour que ces effets disparaissent.


Hugues Yedoh

Lire le précédent

Sourcing et achats en Chine: DAGADOU KOMLA AGBEKO propose une solution mondiale aux commerçants

Lire le suivant

Mondial 2022 : Le tirage du tour préliminaire pour l’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT