Les colopathies fonctionnelles: Que comprendre?

3

Nous sommes très nombreux à nous plaindre de douleurs abdominales, de maux de ventre, de gaz, de constipation, de diarrhées ou de ces deux dernières après l’ingestion d’un aliment. Vous souffrez certainement du syndrome du côlon irritable.

Syndrome du Côlon irritable, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome du côlon irritable, également appelé colopathie fonctionnelle ou trouble fonctionnel intestinal, est un dysfonctionnement du système digestif concernant le gros intestin (côlon). Il est appelé « syndrome » parce que ce n’est pas une maladie mais un ensemble de manifestations indiquant qu’il y a un trouble fonctionnel. Cette affection a longtemps été ignorée, voire dénigrée par les médecins car sans lésions visibles aux examens.

Qui est concerné ?

C’est un problème très répandu; les colopathies fonctionnelles concernent les adultes et toucheraient principalement les femmes et fréquemment, les personnes stressées.

Quels en sont les causes et facteurs ?

Si de multiples incertitudes demeurent au sujet de ces colopathies, on estime que le gros intestin(côlon), la dernière partie du tube digestif, n’assure plus sa fonction de façon normale, notamment l’absorption de l’eau contenue dans les aliments avant d’évacuer les selles, ceci à cause des muscles intestinaux qui se contractent soit trop vite, soit trop lentement.
Des recherches seraient encore menées pour comprendre les causes et les facteurs de ces problèmes digestifs ne provoquant pas de conséquences graves mais beaucoup de gêne au quotidien.
Les principaux causes et/ou facteurs aggravant seraient :
* Une alimentation trop riche en graisses
* L’intolérance à certains aliments connus pour provoquer des flatulences (exemples : haricots blancs, choux..) bien que ce ne soit pas les mêmes pour tout le monde
* L’excès de certains aliments sans savoir qu’ils sont responsables de diarrhées ou constipation – ces aliments variant d’une personne à l’autre, certaines peuvent ne pas supporter par exemple le riz, et mieux digérer les pommes de terre ou inversement.
* Le stress
* L’alcool et le tabac
Les manifestations sont cependant différentes d’un sujet à l’autre.

 

Comment reconnaitre une colopathie fonctionnelle ?

Douleurs abdominales, diarrhée ou constipation (ou les deux en alternance), crampes d’estomac, ballonnement du ventre, flatulences incessantes sont les principaux symptômes, apparaissant le plus souvent à la fin des repas, contrairement aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin qui se manifestent différemment via des périodes plus ou moins longues de diarrhées.

Rappelons que ces symptômes ne sont pas spécifiques au syndrome du côlon irritable, elles peuvent cacher d’autres maladies. Les personnes ayant les symptômes de colopathies fonctionnelles doivent donc systématiquement consulter afin que les vraies maladies soient decelées.

Quelles sont les solutions ?

Le traitement de cette affection est assez difficile. Le seul traitement efficace consiste à identifier les aliments qui déclenchent la crise, et à les éviter. Boire beaucoup d’eau, arrêter le café, l’alcool, sont quelques unes des mesures préconisées. Manger des aliments riches en fibres alimentaires améliore la constipation et parfois les douleurs abdominales.

Aussi y a-t-il des traitements médicamenteux tels que les antispasmodiques, les laxatifs, les ralentisseurs du transit, respectivement pour les douleurs abdominales, la constipation et la diarrhée.

Nous remarquons tous à un moment donné quelques uns de ces symptômes qui nous font recourir le plus souvent à une automédication. Nous espérons que cet article vous permettra désormais de faire la part des choses, et d’aller consulter un médecin pour identifier les causes de votre mal en vue d’un traitement adapté.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here