fbpx

L’Éthiopie a un nouveau président, et c’est une femme

C’est à l’unanimité que les parlementaires éthiopiens ont désigné ce jeudi 25 octobre et pour la première fois de l’histoire une femme, Sahle-Work Zewde, présidente du pays, et ce après la démission de son prédécesseur.

En effet les deux chambres du Parlement éthiopien ont approuvé lors d’une session extraordinaire conjointe la demande de démission (sans raison officielle) du président éthiopien Mulatu Teshome qui assumait la présidence du pays depuis octobre 2013.

Elle devient donc le quatrième président de l’Éthiopie depuis l’adoption de la Constitution de 1995.

Née en 1950 à Addis-Abeba et Diplomate de carrière, Sahle-Work Zewde était jusqu’à hier la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU auprès de l’Union africaine.

Bien que le poste de président de l’Ethiopie soit plus honorifique et symbolique, le Premier ministre étant plus habilité à représenter le pays aux grands sommets internationaux et à prendre les décisions importantes, il n’en demeure pas moins mémorable surtout quand c’est une femme qui l’occupe.

Sahle-Work Zewde devient ainsi la quatrième femme à occuper le poste de présidente de la république à l’instar de ses pairs Ellen Johnson du Liberia, Joyce Banda du Malawi et Catherine Samba Panza de la République Centrafricaine.

 

Wallis D.

Rédacteur en Chef Adjoint du site

Lire le précédent

37ème  Conférence internationale sur le caoutchouc naturel, la Côte d’Ivoire  à l’honneur

Lire le suivant

Le djenkoumé au poulet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT