Denis Mukwege, ce nom ne vous dit probablement rien, mais ce monsieur a sauvé plus de 50000 femmes mutilées et excisées. Pressenti depuis quelques années, ce docteur de 58 ans a fini par recevoir ce vendredi 05 Octobre, le prix Nobel de la paix, une distinction tout à fait méritée au vu du travail titanesque qu’il a abattu. 

Gynécologue de son état, il a commencé en 1999 par pratiquer la chirurgie réparatrice pour soigner des femmes victimes de viols ou d’excision (une pratique rituelle qui vise à retirer totalement ou partiellement  le clitoris d’une enfant ou d’une adolescente) à l’hôpital de Panzi à Bukavu, capitale du Sud-Kivu. Il parlera de sa première patiente victime de viol en ces termes : « Elle m’a raconté qu’elle avait été violée par six soldats et que l’un d’eux avait ensuite tiré dans son vagin. Comment une telle cruauté était-elle possible ? Pourquoi cette obstination à mutiler ? J’ai soigné cette femme en me disant qu’elle avait certainement croisé le chemin d’un fou. » . Puis, dit-il, il y a eu une autre, et une autre encore… Ce qu’il pensait être un cas isolé deviendra bientôt une pandémie.

« Et moi, je me suis retrouvé confronté à une situation qu’aucun médecin n’avait encore affrontée, et pour laquelle les manuels n’étaient d’aucun secours. »

Il faut dire que le viol est considéré dans cette région de la RDC comme une arme de guerre redoutable, un acte barbare et inhumain qui rend ces milliers de femmes-victimes, plus mortes que vivantes. L’est de la RDC étant une poudrière depuis les années 1998, la “guerre sur le corps des femmes” comme le nomme le docteur, n’a pas fini de sévir à ce jour, ces dernières victimes, soit de l’armée républicaine ou les différentes milices.

 

Dr Denis Mukwege devient ainsi l’un des plus grands spécialistes des traitements de torture sexuelle alors que sa formation le vouait à mettre au monde des enfants, et pendant des années (près de 20 ans) , il réparera ces femmes mutilées en pratiquant dix à douze opérations par jour, souvent au péril de sa propre vie, formant aussi du personnel médical pour décentraliser des unités de soin afin que ces femmes puissent être secourues près de chez elles.

En somme, ce prix Nobel de la Paix qui lui est attribué n’est que légitime et est unanimement salué de par le monde en général en son pays la RDC en particulier.

A l’aube des élections, et dans un contexte de tension politico-sociale, ce prix arrive à point nommé pour réunir ne serait-ce que le temps d’un instant de partage de joie commune, ce pays qui n’a pas fini de se sortir du bourbier dans lequel il traîne depuis les indépendances.

Dr Denis Mukwege reçoit ce prix Nobel de la paix conjointement à la jeune yézidie Nadia Murad, ex-esclave de l’organisation djihadiste Etat islamique.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here