fbpx

Mondial de rugby/L’Afrique du Sud sacrée face à l’Angleterre

L’Afrique du Sud a remporté son troisième titre de champion du monde de rugby, ce 2 novembre à Yokohama devant l’Angleterre. Les Springboks se sont imposés par 32 à 12 avec pour la première fois un capitaine noir en la personne Siya Kolisi. Les champions du Monde inscrivent leurs noms au panthéon de l’ovalie aux côtés de leurs ainés de 1995 et 2007.

Le XV de la Rose est passé à côté d’un second titre mondial après celui de 2003. Ce qui n’est pas le cas des Sud-Africains qui peuvent être fiers de leur 3e sacre. Les Springboks comme tout au long du tournoi, ont été à la hauteur avec un panache de précision. Et pourtant, le duel à l’entame, était tendu entre les deux prétendants au titre pendant de longues minutes sans mettre de côté le défi physique. Mais très rapidement, les Boks, emmenés pour la première fois de leur histoire par un capitaine noir,  ont réussi à imposer leur rythme à leurs adversaires.

André Pollard, l’homme qui lors de la demi-finale a ouvert la porte de la finale au Springboks, après un premier essai raté, a réussi à trouver l’angle parfait. Du coup il va passer les pénalités les unes après les autres, de quoi permettre à sa sélection de prendre une avance confortable. Ceci malgré que du côté Anglais, Owen Farrell aie tenté d’entretenir l’espoir. Pour cause après plus de 30mn de jeu, les Anglais n’ont pas trouvé la clé pour faire plier la défense sud-africaine. Les Springboks ont regagné les vestiaires avec une longueur d’avance. 

La détermination sud-africaine est restée intact lors de la deuxième partie et cette fois ci, ce sont Makazole Mapimpi et Cheslin Kolbe qui se sont chargés de boucler en beauté leur belle performance de cette finale. Makazole Mapimpi s’est illustré à la 66e mn avant que Cheslin Kolbe ne porte le coup de grâce à la 74e mn avec un superbe essai. Douze ans après son dernier titre, l’Afrique du Sud est de nouveau au premier plan de la scène du monde du rugby. 

« Le peuple d’Afrique du Sud était derrière nous. Nous sommes tellement fiers pour eux. Nous avons tellement de problèmes dans notre pays. Dans notre équipe, nous venons de divers horizons, de diverses ethnies, et nous sommes venus avec un but. J’espère vraiment que ce que nous avons fait montrera aux Sud-Africains qu’ensemble, nous pouvons réaliser de grandes choses. Nous t’aimons, Afrique du Sud, et nous pouvons tout faire si nous travaillons ensemble», a déclaré Kolisi, le capitaine-symbole de cette sélection sud-africaine. Avec trois sacres, l’Afrique du Sud égale le record de la Nouvelle-Zélande. 

Folly K.

Lire le précédent

Alphonse Ongolo, l’autre étoile du cinéma camerounais

Lire le suivant

Diaspora/ Kodjovi Olympio: L’art togolais s’impose au pays de l’Oncle Sam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT