fbpx

Le kinkéliba: une merveille de la nature pour nos maux !

De nombreuses plantes sont employées selon un variétés de cultures dans le monde, pour soulager des douleurs ou guérir certaines maladies. Parmi ces plantes, on trouve le kinkéliba. Cette plante très prisée en Afrique, est nantie de nombreuses vertus thérapeutiques.

Le kinkéliba est une plante, connue sous le nom de (séxeo, ou duté en Wolof, talli ou gumuni en Peuhl, geza en Haoussa), une plante de la famille des Combrétacées. On la trouve dans la zone sahélienne, mais aussi dans les pays jouxtant le Golfe de Guinée allant du Sénégal au Cameroun. Les Combrétacées font partie de l’ordre des Myrtales et comptent 18 genres et 500 espèces. Le kinkeliba est un arbuste qui pousse sur des terres arides.

Présent au Sénégal, au Mali, au Soudan, il peut mesurer entre 2 mètres et 6 mètres de hauteur. Ses feuilles vert-foncé, résistantes, ont des pétioles courts qui lui donnent d’être vite perçue par celui qui souhaite en cueilli.

Elles renferment : des flavonoïdes ; des acides aminés ; des tanins ; des lipides, dont des acides gras, deux alcools tri terpéniques (alpha-amyrine et lupéol) et du béta-sitostérol ; des ammoniums quaternaires (choline, stachydrine et hydroxystachydrine) ; des glucides (alditols et inositol) ; du nitrate de potassium en grande quantité

Aussi, le kinkeliba à maturation développe de petites fleurs légèrement rosâtres, qui deviennent plus tard des fruits.

Voici quelques-unes des propriétés :

Antioxydant
En effet il contient des catéchines et des épigallocatéchines. Ce sont des substances présentes par exemple dans le Thé vert, et elles sont de puissants antioxydants. Le kinkéliba aide ainsi à booster le renouvellement cellulaire.

Des feuilles de Kinkéliba vendues à 2000F CFA/Kg au Mali et Sénégal

Anti-inflammatoire
La feuille de kinkéliba dispose quant à elle, de grandes propriétés anti-inflammatoires. L’inflammation de bas grade, qui s’installe sans faire de bruit et qui est à l’origine de beaucoup d’autres affections : diabète de type 2, maladies neurodégénératives, cancer. Le kinkéliba peut aider dans le cadre de bonne hygiène de vie à lutter contre ce type d’inflammation.

Hypoglycémiante
Il permet de baisser le taux de sucre dans le sang. En consommant du kinkéliba nous pouvons nous prémunir des méfaits de ce type d’alimentation.

Aide à la digestion
Le kinkéliba aide au processus de digestion de manière globale, et permet de lutter contre la constipation. Il favorise la sécrétion au niveau de la bile qui est indispensable pour digérer les graisses.

Puissant Dépuratif
Il va aider l’organisme à éliminer les déchets et toxines, à se purifier. Il est utilisé donc en cure de détox.

autres bienfaits
Le kinkéliba prévient les maladies cardiovasculaires, le paludisme. Il protège le foie, et aide à son bon fonctionnement. Il aurait même des vertus amincissantes.

Comment utiliser le kinkéliba ?

Utilisation et posologie
Le kinkéliba se prépare en décoction. Il suffit de Mettre 20 g de feuilles séchées dans 1 litre d’eau. Porter à ébullition, quand ça commence à bouillir, comptez 3 min puis retirer du feu, et laisser infuser environ 20 min. Filtrer et c’est prêt. La boisson obtenue peut se boire tout au long de la journée. Il est assez courant de sucrer, et même d’ajouter un autre ingrédient.

Les feuilles de Kinkéliba sont très prisées en période de carême en Afrique de l’Ouest

Pour une cure, compter 2 à 3 tasses par jour pendant 3 semaines, sinon, le kinkéliba se boit un peu comme le thé, une fois de temps en temps pour le plaisir tout en se faisant du bien.
Le kinkéliba est associé à d’autres plantes pour améliorer le goût ou les bienfaits, on peut avoir : la menthe, le citron, le Gingembre le Zeste d’Orange, le Clou de Girofle, le Citronnelle et autres.

Du Thé de Kinkéliba

En médecine traditionnelle d’Afrique de l’Ouest, on conseille de faire une décoction concentrée avec 50 g de feuilles sèches pour 1 litre d’eau, et d’appliquer deux fois par jour avec un linge propre pendant 15 à 20 min, ou juste nettoyer une plaie ou une brûlure afin d’en favoriser la cicatrisation.

Il est aussi courant de préparer un onguent avec un corps gras, une huile végétale ou du beurre de karité et de l’appliquer sur des endroits meurtris du corps ou sur les entorses.
Une décoction de Kinkéliba peut être utilisée en eau de rinçage pour les cheveux pour les faire briller et les rendre plus soyeux.

Contre-indication et précautions d’emploi
Il est déconseillé de consommer du kinkeliba chez les femmes enceintes ou qui allaitent, ainsi qu’aux enfants de moins de 2 ans, sans l’avis d’un médecin.
Il n’existe pas d’interactions connues à ce jour, que ce soit avec d’autres plantes médicinales, compléments, ou médicaments. La plante est connue pour avoir une toxicité quasiment nulle d’après les études toxicologiques et les observations menées.

Hugues Yedoh

Lire le précédent

Côte d’Ivoire/ SEWE Festival de Music, 1ère édition

Lire le suivant

Magic System fait le “Magic Tour 2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT