fbpx

Togo/ Dédé Akpédjé Messan; son engagement pour le leadership féminin

Souvent discrète mais toujours en action auprès des siens, Dédé Akpédjé Mensan occupe plusieurs postes toujours pour mieux servir sa communauté. Conseillère municipale, elle s’est lancée dans la course vers le trophée de Jeune Femme Leader (JFL) 2019 au Togo. De sa participation à la dernière élection locale, cet entretien traitera également de son projet de société pour le concours JFL 2019.

Dédé Akpédjé Mensan en conférence
Dédé Akpédjé Mensan en conférence

Bonjour Mme Akpédjé ! Bien que ce ne soit pas une première fois que vous accordez une interview à MyAfricaInfos, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Bonjour a tous!!!

Je suis Dédé Akpédjé Messan  directrice de l’ agence “PERFECT EVENTS”,je suis aminatrice web TV ; Présidente du “FORUM DES MÈRES CELIBATAIRES”; Membre de la COFET ( Coordination des Organisations Féminines du Togo )! Membre D’ ANOJEF  ( Alliance Nationale des Organisations de Jeunes Femmes  Leaders pour le Développement); Membre du mouvement “GET UP WOMEN” ; Et élue conseillère municipale dans le golfe 6.

Vous participez au concours de Jeune Femme Leader, édition 2019. Quelles sont les raisons qui ont motivé votre candidature ?

Pendant longtemps je me suis résiliée comme beaucoup de femmes à  me lever pour agir afin d’ impacter positivement des vies mais depuis mon expérience et même bien avant les élections locales j’ai compris que la femme doit se tailler une place dans la communauté et je voudrais servir d’exemple à mes jeunes soeurs.

Ma présentation à ce concours n’ est qu’une  continuité d’un travail débuté en annexe. En me référant aux caractère et aptitudes  que doit posséder un bon leader qui sont: integrité, honneteté , courageux , Humble passionné , capable de transmettre , avoir le sens de la communication (parler  et écouter surtout) , avoir une vision , savoir promouvoir la loyauté et valoriser les autres à se battre, savoir décider , avoir de l’ humour et de l’ enthousiasme pour motiver son entourage; Je suis consciente d’ avoir ce profil pour amener toutes les femmes et jeunes filles togolaises au “Sommet” et comme on le dit “IL FAUT LAISSER NOTRE ENGAGEMENT ,NOTRE TRAVAIL PARLER DE NOUS”.

Quel est le projet de société qui soutient votre course vers le trophée de Jeune Femme Leader ?

Mon projet JFL est nommé   “promotion du genre et autonomisation des jeunes filles par l’ éducation”.

L’ objectif général serait d’ inciter à l’éducation pour garantir l’autonomisation et promouvoir l’accès aux postes décisionnels.

L’activité consiste à faire:

  • Une Campagne nationale de formation et de sensibilisation sur le Genre et les AGR:
  • Une Rencontre et séances régionales d’échanges avec les leaders communautaires, religieux et responsables d’établissements.
  • Organiser des activités de formation et de sensibilisation communale.
  • Une Mise en place des Clubs de Jeunes Educateurs-Genre
  • Organiser des séances de suivi-évaluation des CJE-GENRE
  • Et enfin des émissions sur les radios communautaires.

Les élections et les candidatures ne sont plus une nouveauté pour vous. Vous avez été en tête de liste dans la commune de Baguida (Togo) pour le compte des dernières élections locales. Racontez-nous cette expérience !

Affiche campagne pour Dédé Akpédjé Mensan

 Après 32 ans, notre pays a vécu une nouvelle expérience en organisant des élections locales qui se sont deroulées le 30 juin de cette année.

Pour cette année le thème national pour la célébration de la  “journée internationale de la femme” était  <<femmes et la gouvernance locale>>.

Ce fut donc une occasion pour moi  de me presenter à la tête d’une liste de 24 personnes dont 13  femmes et 11 hommes (je rappelle au passage que ma liste était la plus genrée de tout le Togo) .

C était pour moi l’ occasion d’ avancer dans l’engagement que j’avais déjà pris au coté de ma communauté en tant que présidente d’une association. Ce fut une très belle expérience où j ai vraiment compris et mis en pratique les caractères de leader en faisant preuve de retenue et de gestion de conflits, de maitrise de soi , d’ engagement et de volonté à servir ma commune; mais encore, d’investir dans la chose commune.

Les femmes dans les instances décisionnelles, toujours dans les rêves ou alors, cette vision prend effectivement corps au Togo, selon vous ?

Le nouveau contexte de démocratie a d’une manière indiscutable, favorisé l’émergence  des femmes qui ont pris conscience de la nécessité pour elles de contribuer au développement de leur pays mais la place de la femme togolaise dans les instances decisitionnelles reste à revoir .

Sur les 24 ministres au gouvernement on note tristement que 4 femmes contre 6 dans l’ ancien gouverment

Dédé Akpédjé Mensan

Si nous prenons le cas des législatives du 20 decembre 2018; 15 femmes sont élues soit un taux de 16,48% ce qui démontre une faible présence par rapport à la législature précédente où elles étaient 17 . Sur les 24 ministres au gouvernement on note tristement que 4 femmes contre 6 dans l’ ancien gouverment .

Même si les élections locales ont fait un peu bouger les  lignes, la place de la femme au Togo reste à revoir car sur 117 maires 11 seulement sont des femmes et 21 adjointes aux maires.

je profite pour lancer un appel d’abord aux femmes elles-mêmes à l’éveil  , aux organisations feminines à plus d’action sur la promotion genre pour faire de la place à ces femmes capables de diriger et encourager celles qui sont à des postes decisionnels à mettre en pratique leur leadership.

La femme et son autonomie financière et émotionnelle vous préoccupent. Vous avez créé le Forum des Mères Célibataires. Pourquoi “Célibataires” forcément ? 

Forum des mères célibataires

fort est de constater que les mères célibataires qu’elles soient divorcées ou veuves ne bénéficient pas d’un statut juridique pour les protéger, elles et leurs enfants. De plus, la plupart d’ entre elles ne sont pas financièrement autonomes, ce qui agit instantanément sur l’ éducation de leurs enfants .

Pour ne pas trop dire, cette couche sociale échappe à l’ oeil des autorités et il est de mon devoir en tant que mère célibataire autonome d’aider les autres mamans à s’ autosuffire en les initiant aux formations en AGR que j’organise en collaboration avec d’autres organisations de la société civile  et la mise en oeuvre d’un accompagnement financier. Il est aussi question de les coacher à obtenir une guérison intérieure afin de mieux éduquer leurs enfants et à se redonner une nouvelle chance relationnelle.

Que proposez-vous concrètement à travers ce Forum ?

Nos objectifs:

  • Favoriser l’intégration socio-économique et culturelle des mères célibataires;
  • Promouvoir l’autonomisation des mères célibataires ;
  • Promouvoir la culture du leadership des mères célibataires ;
  • Promouvoir l’esprit entrepreneurial et renforcer les capacités des mères célibataires ;
  • Amener les mères célibataires à exercer des activités génératrices de revenus ;
  • Apporter un accompagnement technique, financier, moral et psychologique aux mères célibataires ;
  • Encourager l’éducation et la formation des mères célibataires ;
  • Amener les mères célibataires à adopter un comportement responsable face aux maladies endémiques et pandémiques ;
  • Lutter en faveur de la protection des droits des mères célibataires ;
  • Lutter contre la délinquance juvénile et les grossesses des jeunes filles faisant d’elles des mères célibataires.
  • Recherche et mise en place d’un système d’autofinancement initié par l’association elle-même et nous intervenons dans le domaine de la protection et la promotion de la mère -célibataire.
Dédé Akpédjé Mensan

Revenons au concours Jeune Femme Leader 2019. Si vous devez voter pour une autre candidate à part vous-même, qui choisiriez-vous ?

Pour ce concours JEUNE FEMME LEADER (JFL) s’il m’ était donner l’occasion, je voterais pour toutes ( d’ailleurs je l’ai fait ) car nous sommes toutes complémentaires par nos différents projets et personnalités  et c’est l’ acceptation de cette diversité qui prouve que nous détenons l’esprit du leadership mais que la plus capable gagne .

Un dernier mot ?

Pour finir je dirai que « demain se joue aujourd’hui »!

Pour nous imposer en tant que  jeunes femmes leaders, il nous faut saisir toutes les opportunités qui se présentent à nous . Apprenons à nous libérer du fameux complexe de l’imposteur qui amène une femme à toujours se poser la question de sa réelle capacité à évoluer.

Pour booster notre leadership féminin, acceptons de ne pas être aimées et d’être critiquées. Nous seront contestées et enviées. N’hésitons plus à prendre des missions à risque. Lançons-nous pour influencer d’autres vies.

Essenam K²

Journaliste Web Responsable du site

Lire le précédent

“Get Up woman” se transporte à Lomé pour 2019

Lire le suivant

Raka Raka: 3ème extrait de l’album #RCM de Malix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT