fbpx

Togo/ Ethiel ADIASSA veut faciliter la recherche d’emploi grâce à une application

Le développeur togolais,  Ethiel ADIASSA compte apporter sa pierre à l’édifice, dans la lutte contre le chômage. Pour s’y prendre, il travaille sur une application mobile qui mettra à la disposition du public des offres d’emplois. Au-delà de la recherche d’emploi, la solution est composée d’un site et d’une application permettant à toute personne de vendre ses compétences, c’est à dire qu’il est possible de proposer des prestations ponctuelles aux entreprises.

Nous l’avons rencontré à quelques semaines du lancement de sa solution.

Présentez-vous à nos lecteurs

Je suis Ethiel ADIASSA, développeur freelance web et mobile résidant au Togo.

Pouvez-vous nous présenter brièvement votre projet?

Mon projet se dénomme Jobees. Il s’agit d’une application mobile visant à résoudre le problème du chômage de la population en général et des jeunes en particulier. 

D’où vient l’idée de Jobees ?

Le constat est que les jeunes attendent du gouvernement qu’il leurs fournissent de l’emploi mais cette approche s’avère ne pas être la meilleure. Tous ces jeunes pétris de talents, ont forcément une expertise dans un ou plusieurs domaines donnés, expertises qu’ils pourraient vendre pour gagner de l’argent, sans pour autant dépendre du gouvernement. C’est là que Jobees entre en jeu.

Quels sont les objectifs poursuivis concrètement ?

Jobees permet aux jeunes talentueux, compétents, à toute personne dotée d’une expertise particulière d’offrir leurs services, services payants bien évidemment, à des clients, des entreprises qui ont des besoins spécifiques. 

Il permet aux talents de s’exprimer,  en leurs offrant une plateforme à cet effet. Ainsi ils se font de l’argent en capitalisant leurs compétences. Les clients se voient aussi offrir une panoplie de travailleurs talentueux prêts à démontrer leur expertise par la qualité de leurs services.

Quels sont les impacts du projet ?

Le chômage étant un problème très coriace minant nos sociétés de nos jours, cette solution permettra à tous ces adhérents de devenir financièrement indépendants. Toute personne ayant une situation économique précaire pourrait facilement tirer son épingle du jeu en vendant simplement ses compétences sur Jobees. On verrait ainsi le taux de chômage diminuer drastiquement parce que tout le monde travaille à son propre compte.

Des difficultés rencontrées?

Ce n’est pas facile d’innover surtout dans un environnement où les conditions ne sont pas optimales parlant de la connexion internet principalement. Mais l’abnégation, le travail acharné permettent d’aplanir n’importe quelle montagne.

Des projets futurs ?

Jobees se veut la plateforme par excellence de services Freelance en Afrique d’ici 2021.

Comment trouvez-vous l’écosystème « Tech »  en Afrique ?

Les nouvelles technologies en Afrique ouvrent un nouveau sentier pour l’innovation, le développement et la croissance de nos économies. L’application des nouvelles technologies à la vie quotidienne facilite beaucoup de choses et permet de résoudre des problèmes.

Des conseils à l’ endroit de la jeunesse?

Un conseil pour les jeunes, mettez de l’enthousiasme dans tout ce que vous faites parce que rien de grand ne se fait sans enthousiasme.

Contact :

Daniel A.

Lire le précédent

Cameroun/ “Echos du bercail” de Badiadji Horrétowdo

Lire le suivant

Côte d’Ivoire/ Israël Guébo, premier Africain à siéger au Conseil d’Administration de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT