fbpx

Togo: Karaté/ Bagou Prisca et le Karate, une histoire d’amour

Née en 2002, Bagou Prisca n’a pas attendu longtemps pour s’affirmer sur le tatami. Dès le CM2, elle s’est vouée un amour fou pour le karaté et va vite se spécialiser dans le Kata (combat imaginaire), un choix judicieux qui va lui permettre de s’offrir plusieurs lauriers au plan national comme à l’international.

Comme le dit si bien Pierre Corneille : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point  le nombre des années ». Bagou Prisca à seulement 17 ans, connait le succès et s’épanouit pleinement dans le monde du karaté au Togo. Déjà au cours primaire, elle a découvert cet art martial qui est le karaté. Très rapidement elle intègre le club Okanfo de Lomé et sous la supervision de ses encadreurs, la petite Bagou a progressé à la vitesse de l’éclair. Lors des diverses compétitions interclubs ou nationales, elle se taille à chaque fois, une place parmi les meilleurs de sa catégorie en « kata » et ceci dès 2016.

Aujourd’hui en classe de terminal D, Bagou Prisca n’a aucun mal à associer étude et sport. Pour se faire, Bagou a établi un emploi du temps qu’elle respecte à la lettre. C’est aussi grâce au soutien des parents qui ne trouvent aucun inconvénient à ce que leur fille pratique cette discipline. « Mes parents sont fiers de moi, et à chacune de mes sorties pour une compétition, ils n’hésitent pas à faire le déplacement pour me pousser à réaliser des prouesses », a déclaré la jeune karatéka.  

Au vue de sa progression, Bagou Prisca n’a pas mis longtemps pour être parmi les karatékas qui feront honneur au Togo dans la sous-région Ouest africaine et sur le continent. 

En 2017, elle a été double médaillée de bronze (kata et Kumité) aux jeux de la zone III au Bénin. A Ouagadougou, une année plus tard, toujours dans le compte des jeux de la Zone III, les efforts fournis pour être au mieux de sa forme ont fini par payer. Bagou Prisca est parvenue à décrocher la médaille d’or en kata, sa spécialité et l’argent en Kumité.

Mais aux Jeux Africains de la Jeunesse en Algérie, la jeune Bagou Prisca a connu la première désillusion dans sa jeune carrière. Sa participation a été très courte car elle a été éliminée au premier tour sur les deux tableaux, kata et kumité. Ces échecs loin de la démotiver, lui ont fait prendre conscience et elle s’est remise au travail pour être cette année, médaillée d’argent aux jeux de la Zone III en Côte d’Ivoire. « A 17 ans elle représente une valeur sûre pour le Togo car disposant d’une large marge de progression, Bagou Prisca est très attentive et assimile très rapidement les enseignements ; ce qui lui permet malgré son jeune âge d’être au-dessus de la moyenne par rapport aux autres pratiquants de sa catégorie » , a assuré son coach, maître Akouete-Akue Kpakpo-Madje, ceinture noire 4e dan.

Selon lui, « C’est une fille qui a la volonté. Elle aime bien ce sport et n’hésite pas à tout mettre en œuvre pour être à la hauteur. Mais elle aura encore besoin de plus de moyens pour aller plus loin; ce qui lui fait défaut pour le moment». Comme ses parents, le Togo peut être fier de cette pépite dont le seul objectif demeure le haut niveau.

Le Kata ou bible du karaté, est un terme japonais désignant une forme dans les arts martiaux japonais. Il consiste à effectuer un ensemble de mouvements coordonnés et codifiés. Les katas sont par la suite devenus des outils de transmission de techniques, mais aussi de principes, de combats.  Le kumité est le terme japonais utilisé pour parler de combat.

Folly K.

Lire le précédent

Togo/ Festival Ma Rue Ma Musique 3 : exposer les talents et célébrer la musique autrement !

Lire le suivant

Côte d’ivoire / Yvidero’ Show à Treichville, les Abidjanais ont chaud !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT