“Lire, c’est apprendre, s’instruire et par-dessus tout développer notre imagination” dit on… C’est ce qu’a compris l’association L.I.R.E qui s’est donné pour objectif d’éduquer les jeunes à travers la lecture. Nous avons touché le président de l’association et voici ce qu’il nous en dit.

Bonjour Monsieur, présentez-vous à nos lecteurs

Mon nom est Koffi  Sékè DEGBOEVI, professeur de français à la retraite et président de  L’Association L.I.R.E-TOGO.

L.I.R.E ! Le nom est assez atypique, on le confondrait avec le verbe lire. Est- ce fait exprès ?

L.I.R.E. est un sigle qui signifie : Lire pour s’Instruire, Réussir et s’Emanciper. Nous l’avons composé ainsi pour mettre en exergue le verbe « lire », vu l’importance de cette activité intellectuelle dans le processus de l’apprentissage scolaire.

Alors L.I.R.E  est-elle  une association ou une bibliothèque ?

L.I.R.E. est une association qui s’est dotée d’une bibliothèque itinérante, le livre étant l’outil primordial de nos activités.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres associations ?

Nous sommes une association qui a un projet permanent : le projet de promotion de la culture de la lecture en milieu scolaire. Je veux dire que c’est presqu’une entreprise qui produit des liseurs.

Revenons aux origines du concept, qu’est-ce qui vous a motivé à asseoir ce projet ?

Comme toute association, L.I.R.E. est née du constat d’un problème : le déficit de lecture en milieu scolaire. Nous sommes en face d’une situation tout à fait paradoxale car à l’école, nul ne peut rien apprendre sans lire. Et pourtant c’est cette activité fondamentale à laquelle sont réfractaires les élèves, surtout en Afrique et plus particulièrement au Togo. Notre objectif va au-delà de la distraction ; nous comptons contribuer à l’amélioration des résultats scolaires en amenant les élèves à une pratique quotidienne de la lecture.

Pourquoi avoir ciblé la lecture comme cheval de bataille ?

La lecture est un puissant outil de la maîtrise de la langue, d’acquisition de la connaissance et d’aptitudes diverses. Lire c’est parler. C’est parler sans le savoir la langue de l’auteur que vous lisez. Ainsi, vous apprenez à parler sans le savoir comme l’auteur. La mémoire, non seulement, enregistre automatiquement l’orthographe des mots mais aussi les expressions et structures de phrases que le lecteur s’approprie inconsciemment. C’est ce qui produit chez le liseur ” la magie du  verbe” qu’on peut noter chez eux. C’est ce même processus qui est en œuvre chez les petits enfants qui apprennent leur langue maternelle par la seule répétition des mots et des phrases. Il s’agit là véritablement d’une merveille de la lecture quotidienne.

Quant à l’acquisition de la connaissance, elle procède du même mécanisme en plus du fait que apprendre ses leçons c’est lire, lire, lire plusieurs fois un texte. La connaissance intellectuelle s’acquiert  par une lecture volontariste régulière. Qui aime lire, aime apprendre. Et la connaissance c’est ce qui manque le moins .Or, la connaissance c’est la principale richesse qui se vend par les travailleurs du monde entier.

La lecture par est indiscutablement un puissant outil de maîtrise de la langue et d’acquisition de la connaissance en milieu scolaire.

Les aptitudes que la lecture permet d’acquérir sont :

  • Le développement de l’imagination
  • Le développement de l’intelligence
  • La charité intellectuelle,
  • La tolérance, l’esprit critique
  • L’esprit de discernement
  • L’émancipation intellectuelle.

Parlez-nous du concept de bibliothèque itinérante.

L’idée de bibliothèque itinérante est née de la nécessité d’aller à la rencontre des élèves dans leur cadre scolaire vu qu’ils n’ont ni l’envie ni l’habitude ni même les moyens d’explorer par eux-mêmes le monde des livres. Aussi, l’association L.I.R.E. met-elle à la disposition des élèves  des animateurs –lecture volontaires, qui vont d’un établissement à un autre avec des valises de livres, pour y organiser des ateliers de lecture.

Quels sont à ce jour vos moyens d’action ?

Nos moyens d’action sont multiformes :

  • La sensibilisation des élèves aux bienfaits de la lecture ;
  • Les ateliers d’animation-lecture dans les établissements au profit des élèves ;
  • Des émissions de lecture radiophonique ;
  • Des concours de culture littéraire ;
  • L’initiation des enseignants aux méthodes d’animation-lecture.

Vos partenaires

Les écoles et collèges, le programme ASA (Association Solidarité des Anciens), ASTOVOT (Association Togolaise des Volontaires au Travail), l’association LIRE –France, sont nos principaux partenaires

D’où viennent vos livres ?

Outre nos efforts personnels, l’association LIRE-FRANCE demeure notre principal fournisseur en livres.

Que peut-on mettre à l’actif de L.I.R.E  à ce jour ?

Nous nous réjouissons d’organiser régulièrement, depuis 2009, la sensibilisation des élèves et enseignants  aux  bienfaits de la lecture. Cette activité a touché 31 collèges et 4 écoles primaires.

Entre 1500 et 2000 élèves des classes de CM  de 6è 5è et 4è bénéficient chaque année des ateliers d’animation-lecture ; parmi eux, beaucoup sont devenus effectivement des liseurs. 

Nous disposons également de 30 enregistrements audio de lecture radiophonique auxquels nous avons donné le titre «  Lire, un plaisir utile ».

A ce jour, 506 enseignants du primaire et du secondaire ont reçu de notre association une formation aux méthodes d’animation-lecture, un concept du Centre Paris-Lecture où deux membres  de l’association ont été eux-mêmes formés en 2014. Parmi ces enseignants, 300 étaientdes élèves-instituteurs de l’Ecole Normale des Instituteurs d’Adéta au Togo.

550 lauréats ont été primés à l’issue de 6 concours de culture littéraire. Soit 550 dictionnaire  Petit Larousse, 550 romans et de nombreux fournitures scolaires distribués.

A ce jour, 16 volontaires expatriés (Français, Allemands, Belges) ont pris part à l’exécution de notre projet de promotion de la culture de la lecture  au Togo.

En appui à la sensibilisation aux bienfaits de la lecture, 3000 carnets portant l’identification de l’association L.I.R.E. ont été distribués aux élèves.

Depuis 2016, en partenariat avec LIRE-France, 8 volontaires togolais ont bénéficié d’un projet d’échanges culturels avec le Mexique (projet Togo-Mexique).

Pensez-vous que L.I.R.E ait atteint son but?

La forte participation des élèves à nos différentes activités témoigne de l’atteinte de notre but, chaque année renouvelé, à savoir : donner envie de lire aux apprenants afin de contribuer à l’amélioration de leurs résultats.

Des projets à venir ?

Afin de pérenniser notre projet de promotion de culture de la lecture en milieu scolaire, nous envisageons :

  • La construction d’un centre de lecture et de loisirs à Kpalimé au Togo ;
  • La vulgarisation des méthodes d’animation-lecture dans tous les établissements scolaires du Togo
  • L’insertion des méthodes d’animation – lecture aux programmes de formation dans les Ecoles Normales du Togo

Comptez-vous sortir de votre zone d’activité actuelle ? Étendre le projet dans les autres régions du Togo voire dans la sous-région ?

Comme mentionné plus haut, les activités d’animation-lecture sont appelées à conquérir toutes les régions du Togo afin que la pratique de la lecture devienne une réalité quotidienne des élèves togolais.

Qu’est ce qui manque en termes de besoins pour que vous puissiez mener à bien votre quête ?

Pour mener à terme notre projet sur toute l’étendue du territoire togolais, il est évident qu’il nous faut plus de moyens, beaucoup plus de moyens financiers.

Quels conseils donneriez-vous à la jeunesse africaine qui, à cause des technologies modernes telles que les Smartphones  et les réseaux sociaux, a du mal à aller dans les bibliothèques, a du mal à lire tout simplement ?

Lire, lire, lire encore, non seulement permet d’ajouter un plus à ses valeurs intrinsèques mais également de réussir et de s’émanciper pleinement.

Merci Monsieur

Merci à vous

Comment vous contacter ?

Voici nos adresses :

Email : Assolire2@gmail.com

Site web: www.asso-lire.org

Tél : +228 90 15 17 49       

3 Commentaires

  1. C’est pour moi un grand et réel plaisir de voir notre Association (L.I.R.E) sur l’interface de Facebook. Cela nous permet, à mon avis, de rejoindre un plus grand nombre de personnes qui pourraient nous apporter diverses ressources utiles au progrès de L.I.R.E, dans la poursuite de ses objectifs au bénéfice des élèves dans notre espace francophone.
    Merci à l’initiateur/trice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here