fbpx

Un policier ôte la vie à la championne “Baby Lee” à Londres

L’Afrique du Sud a perdu vendredi dernier sa championne du monde de Karaté, championne de boxe full-contact, Leighandre Jegels surnommée “Baby lee” en allusion à Jet Lee. Cette dernière a été assassinée ce 30 août par un policier supposé être son petit ami. Une enquête est en cours.

Le drame s’est produit ce vendredi 30 août à 14 heures dans la région du Cap oriental. La championne du monde de karaté et championne de boxe sud-africaine, Leighandre Jegels est décédée sur le coup pour avoir reçu des balles de son petit ami, un policier contre lequel elle avait reçu une ordonnance de protection.

Un quasi carnage

Sa mère a également été touchée par balle pendant l’attaque et transportée à l’hôpital de l’est de Londres. Sontaga Seisa, porte-parole de la Direction des enquêtes policières indépendantes (Ipid), a déclaré que le suspect, Bulelani Manyakama, âgé de 37 ans, était de l’équipe de réaction tactique (TRT) de l’est de Londres. Ce dernier ayant pris la fuite après l’incident est décédé des suites de blessures graves à la tête après que la Mercedes-Benz de couleur blanche qu’il conduisait soit impliquée dans un accident. Une personne a également trouvé la mort dans l’accident, tandis que quatre autres ont été blessées.

AUGUST 16, 2015 Leighandre Jegels in action against Liliana Gonzalex from Argentina at the Orient Theatre over the weekend PICTURE ALAN EASON ©DAILY DISPATCH
16 août 2016 Leighandre Jegels en combat contreLiliana Gonzalex d’Argentine au théâtre d’Orient :Photo/ ALAN EASON ©DAILY DISPATCH

Surnommée « Baby Lee », Leighandre Jegels était âgée de 25 ans. Elle fût quadruple championne nationale de full-contact (2009, 2010, 2011 et 2012) des moins de 55 kg.  La boxeuse sud-africaine vivait avec son assassin à Cove Rock jusqu’à ce qu’elle obtienne une ordonnance de protection suite aux allégations de violence domestique à son encontre.

Absente des rings depuis 2017, elle devrait faire sa réapparition dans l’univers des arts martiaux en Arabie Saoudite en juillet dernier mais la tournée a été annulée après que le royaume ait révoqué cette décision en disant que les femmes ne devraient pas être impliquées dans la boxe, la lutte ou tout sport agressif. Très déterminée, la championne s’était entrainée pour son retour sur le ring face à Siphosethu Nxazonke lors d’un affrontement entre jeunes poids plume sans titre à Mthatha le 2 octobre prochain. La disparition de Jegels pourrait encore secouer l’Afrique du Sud.

Edith DAK

Lire le précédent

‘‘Truth’’: le feat entre Ivoiriens et Nigérians au cinéma

Lire le suivant

MyafricaTv/ Mira fait du miel autrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT