fbpx

Afrique/Femmes et Armées d’élites: deux figures dans les forces aériennes nigérianes à découvrir

En Afrique, l’accès des femmes à des métiers et postes aussi stratégiques, technique et physiques comme les armées d’élites, n’est pas encore répandu. Les cas d’exemples méritent d’être portés aux yeux de tous, comme ce qu’a connu la force aérienne nigériane. la Nigerian Air Force, (NAF) a connue mardi 15 octobre un nouveau tournant dans son histoire en ayant dans ses rangs deux femmes pilotes.

Kafayat Sanni et Tolulope première femme pilote de chasse et première femme pilote d’hélicoptère de combat de la NAF

Depuis la création de la Force le 18 avril 1964, l’armée de l’air du Nigéria n’a connu aucune femme pilote. Aujourd’hui Kafayat Sanni et Tolulope Arotile sont entrées dans l’histoire en devenant respectivement première femme pilote de chasse et première femme pilote d’hélicoptère de combat. Cette armée vieille de 55 ans a produit ces femmes pilotes juste au moment où elle a annoncé que ses efforts de lutte contre l’insurrection seraient bientôt renforcés considérablement avec l’acquisition de deux hélicoptères supplémentaires de combat.

 Kafayat Sanni, première femme pilote de chasse de la NAF
Kafayat Sanni, première femme pilote de chasse de la NAF

Le chef d’état-major de l’armée de l’air nigériane, le maréchal Sadique Abubakar, et le ministre des Affaires féminines et du Développement social, Pauline Tallen, les ont décorées aux côtés de onze autres officiers dont l’officier, Grace Garba, la première femme adjudant aérien. Cette décoration s’est faite au siège de la NAF à Abuja.

Garba est la première femme sous-officier supérieur (SNCO) à être promue au rang le plus élevé dans la catégorie des sous-officiers depuis la création de l’armée aérienne du Nigéria en 1964. Cette montée en grade vient récompenser ses efforts. Elle se serait fort bien défendue et s’est montrée digne de sa promotion.

Après la cérémonie de décoration, Sanni et Arotile ainsi que leurs homologues seront déployés dans le Nord-Est du Nigéria pour participer à l’opération de contre-insurrection Boko Haram et à d’autres opérations de sécurité intérieure à travers le pays.

 Tolulope Arotile, première femme pilote d’hélicoptère de combat de la NAF
Tolulope Arotile, première femme pilote d’hélicoptère de combat de la NAF

Deux femmes, deux parcours

Sanni et Arotile ont été admises dans l’armée de l’air nigériane le 22 décembre 2012 et sont devenues officiers de la force le 16 septembre 2017.

Devenue en 2017 meilleur pilote de la NAF 401 Flying Training School, dans l’État de Kaduna, Kafayat a été envoyée aux États-Unis d’Amérique pour suivre une formation du programme US Aviation Leadership.

Alors qu’elle remportait le premier trophée féminin en vol Alpha Jets et autres, sa collègue, Tolulope Arotile, a quant à elle suivie une formation à la Starlite International Training Academy en Afrique du Sud pendant 14 mois pour devenir la première femme pilote d’hélicoptère de combat de l’armée de l’air nigériane.

C’est donc à leur retour de ces formations qu’elles ont été décoré en tant que première femme pilote de chasse et première femme pilote d’hélicoptère de combat.

Kafayat Sanni et Tolulope Arotile sont deux femmes qui ont su s’accrocher à leurs rêves. Elles sont allés au bout en ne lâchant rien et surtout en persévérant.

Une Afrique qui change et qui se développe est entrain de se dessiner peu à peu à travers ces avancées.

Prisca Nellie

Lire le précédent

Bénin: Comment associe-t-on l’art au traitement de personnes en situation de handicap intellectuel?

Lire le suivant

“Challenge foot et santé” du sport pour la promotion de la santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT