fbpx

Afrobasket 2019: les Nigérianes conservent leur titre

Les D’Tigeress du Nigéria restent les reines du continent avec le second titre consécutif de l’Afrobasket remporté le 18 août au Dakar Arena, face aux Lionnes du Sénégal.  Les Nigérianes, malgré la détermination de leurs adversaires, se sont imposées par 60 points contre 55 au terme d’une finale de très bonne facture. 

Il y a quelques années, les deux pays se sont affrontés à ce même stade de la compétition et ce sont les Nigérianes qui ont réussi à prendre le dessus 65-48. Cette année, ce sont les retrouvailles, avec en prime un parfum de revanche côté Sénégalais. Mais malgré le fait d’évoluer devant son public et leur grande envie de décrocher le titre, les Lionnes sont finalement tombées les armes à la main.                                                    

Le ton a été donné par les Sénégalais, avec le premier panier de Bintou Diémé. Mais très rapidement, l’adversaire s’est repris pour dicter sa loi lors du premier quart temps remporté par 14 à 10. A la pause, les championnes en titre, au mieux de leur forme vont regagner les vestiaires avec 8 points d’écart au marquoir (32-24).  Un avantage confirmé dans le troisième quart-temps 48-37. On va assister à un passage à vide des Nigérianes et les Sénégalaises vont en profiter pour revenir au score et même prendre les commandes au marquoir 49-48.                                              

Piquées au vif, les Nigérianes se sont vites reprises dans le sens du jeu. Du coup, les deux sélections ont fait jeu égal, mais peu à peu, le Nigeria a repris l’avantage. Ce réveil général a finalement permis à cette équipe de remporter son quatrième titre continental (60-55). C’est le quatrième titre pour les D’Tigeress du Nigéria après ceux de 2003, 2005 et 2017, loin du record des Sénégalais qui est de 11 sacres.                             

Le Nigeria (vainqueur), le Sénégal (finaliste), le Mali (troisième), le Mozambique (quatrième), l’Angola (cinquième) et la RDC (sixième) sont qualifiés pour le tournoi africain de pré-qualification pour les Jeux olympiques 2020.

Folly K.

Lire le précédent

Burkina-Faso/ Les feux tricolores solaires: une idée de Youssouf Bara

Lire le suivant

Basketball/ “T.G Hoopers” pour la visibilité des joueurs locaux du Togo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT