fbpx

Alphonse Ongolo, l’autre étoile du cinéma camerounais

Producteur et réalisateur, Alphonse Ongolo est un de ceux-là qui contribuent à l’évolution du cinéma camerounais. A son palmarès, de nombreux titres.

Originaire du village “Mbassila” dans la région du centre Cameroun, Alphonse Ongolo, marié et père d’enfants, est un des caciques du cinéma de son pays.

Il se retrouve dans l’engrenage de l’industrie cinematograpique lorsqu’il était acteur à l’ex centre culturel haïtien de Douala. Très jeune à l’époque, Ongolo abandonne le 7ème art, sous la pression de ses parents, pour se consacrer à ses études : “Je ne pouvais pas continuer le cinéma parce qu’ il fallait d’abord aller à l’école”, confie-t-il.

Après la classe de 1ère, Alphonse se lance dans une formation en navigation. Il reprend également son engagement pour le cinéma : “Mon chef ingénieur, en me voyant faire des scènes de cinéma sur le pont du bateau, m’a redonné envie de faire du cinéma. Lui, il était réalisateur dans son pays”, déclare-t-il.

L’homme au teint clair s’est fait former en production et réalisation lors de ses voyages à Singapour. Sa formation terminée, Ongolo décide de créer à Douala, en 2000, “Espace Art 2000”. Une structure de formation d’acteurs. Plusieurs célébrités d’aujourd’hui y sont passées. Plus tard, l’entreprise se lance également dans la production. Le nom devient par conséquent “Espace Art Prod”. Aujourd’hui, la structure répond au nom “Studio O + Movies”.

Au palmarès d’Ongolo, de nombreux prix, dont le dernier ,”Meilleur court métrage “, au festival “Écrans noirs” 2017 avec le film “Mayebe” qui porte sur le terrorisme.

Ongolo a encore soif d’aller plus loin : “Jusqu’aujourd’hui, je ne pense pas encore être arrivé. Je continue à travailler. Le travail mène à un niveau où on ne s’y attend pas”, déclare-t-il.

Selon lui, le cinéma camerounais est encore loin d’être supérieur ou égal au cinéma occidental : “Nous n’avons pas encore les moyens financiers des Européens ou des Américains “, déclare ce dernier.

Franck Daniel Batassi

Lire le précédent

Football : Samuel Eto’o sera peut-être un grand entraîneur

Lire le suivant

Mondial de rugby/L’Afrique du Sud sacrée face à l’Angleterre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT