fbpx

Diaspora/William Kentridge: Exposition “Un poème qui n’est pas le nôtre”.

Exposition "Un poème qui n’est pas le nôtre"

Une grande rétrospective sera consacrée à l’artiste sud-africain William Kentridge au LaM situé au cœur du parc urbain de Villeneuve-d’Ascq dans la métropole lilloise. L’artiste de renommée internationale, l’un des plus talentueux de sa génération présentera en étroite collaboration avec le Kunstmuseum de Bâle l’exposition “Un poème qui n’est pas le nôtre”.

Le LaM a libéré la moitié de ses espaces d’exposition pour faire place aux réalisations protéiformes de ses films d’animation des années 1980 à sa dernière production, The Mouth is Dreaming (2019), qui s’inscrit dans le cycle des Drawings for Projection (dessins animés réalisés au fusain). Cette exposition présentera des œuvres inédites jamais montrées en Europe et fera un grand zoom sur la carrière de l’artiste, des premiers dessins aux dernières œuvres.

William Kentridge: plus qu’un artiste talentueux

Originaire d’Afrique du Sud, William Kentridge est né à Johannesburgh en 1955. Il a d’abord suivi des études de sciences politiques avant de se tourner vers l’art. Connu essentiellement pour ses films d’animation, il est également graveur, sculpteur, cinéaste, acteur et metteur en scène.
Étant l’un des artistes les plus talentueux de ces vingt dernières années, il a fait évoluer son art vers des œuvres immersives à la fois spectaculaires, théâtrales et très émouvantes, faisant de lui un artiste total, maîtrisant tous les moyens d’expression.

A travers ses œuvres, il n’a de cesse porter sa réflexion artistique sur la condition humaine et les dérives du pouvoir en abordant des sujets encrés dans le réalisme du siècle passé. On y retrouve la décolonisation, l’Apartheid, les conflits politiques ou le rôle de l’Afrique dans la Première Guerre mondiale.

Avec le prisme de l’histoire du continent africain, cet artiste nous invite à regarder le monde dans sa globalité et propose une nouvelle histoire de l’humanité, sans hiérarchies et sans frontières, dans laquelle chacun peut se reconnaître.

Du 05 février au 05 juillet 2020, le virtuose des images William Kentridge transformera le LaM en un vaste territoire d’ombres où chacun pourra se situer à travers dessins et images dans l’histoire de l’Afrique et celle du monde.

Prisca Nellie

Lire le précédent

CAN de Futsal/le Maroc a eu raison de l’Egypte

Lire le suivant

Cameroun/L’entrepreneuriat: un nouveau moyen de survie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT