fbpx

Volleyball-Togo/Nathalie Noaméshie fait du sport un outil de promotion de la jeune fille

Djatougbé Nathalie Noaméshie présente le projet

Le jeudi 28 novembre a été lancé à l’hôtel Onomo à Lomé le projet « Jeune Fille Leader par le Sport et Développement du Volleyball ». Ce programme est initié par la lauréate Afrique du Trophée « Femme et Sport 2019» du Comité International Olympique (CIO), Djatougbé Nathalie Noaméshie. Son ambition est d’aider la jeune fille togolaise à s’émanciper à travers la pratique du sport et à  promouvoir le volleyball féminin.  

Djatougbé Nathalie Noaméshie félicitée par Thomas Bach président du CIO

Elle s’appelle Djatougbé Nathalie Noaméshie, ancienne joueuse de volleyball (Etoile Filante et sélection nationale), première femme arbitre international de volleyball pleinement qualifiée en Afrique, vice-présidente du Comité National Olympique du Togo et depuis mars 2019 lauréate du trophée « Femme et Sport » Afrique du Comité International Olympique. Sa passion l’a poussée il y a des années, à se mettre au service de ses jeunes sœurs, ce qui lui a valu cette prestigieuse distinction. Un prix qui couronne sa carrière sportive et surtout son engagement aux côtés des filles dans le monde su sport.

Pour y parvenir elle va se servir d’un canal qu’elle maîtrise le mieux. Il s’agit du sport et plus précisément du volleyball. C’est ainsi que Djatougbé Nathalie Noaméshie a initié le projet « Jeune Fille Leader par le Sport et Développement du Volleyball ». Un programme dont le lancement officiel s’est déroulé le jeudi 28 novembre à l’hôtel Onomo de Lomé. C’est une directive et une exigence liées à son nouveau statut, celui de la lauréate du trophée CIO “Femme et Sport”

A quoi consistera un projet si ambitieux ?

Quoi de plus intéressant que de se servir de sa notoriété acquise dans le monde du sport pour pousser la gente féminine à s’émanciper. Le projet « Jeune Fille Leader par le Sport et le Développement du Volleyball », comme son nom l’indique sera consacré d’une part à aider la jeune fille à lutter pour son autonomisation avec la pratique du sport et d’autre part servira de canal pour rehausser l’image du volleyball, discipline par excellence de l’initiatrice du projet.

Nathalie Noaméshie lors d’un match de beach-volley

Le projet est scindé en deux phases et prendra en compte les cinq régions du Togo. Pour la première étape, il sera organisé une course populaire de 400 jeunes filles de huit collèges et lycées, suivie d’une sensibilisation et d’un partage d’expériences. L’objectif est d’arriver à faire tomber les barrières qui empêchent encore les femmes et les jeunes filles de profiter pleinement des bienfaits du sport. Les participantes seront également formées sur les valeurs de l’olympisme et le leadership pour leur autonomisation accrue.

La deuxième étape consistera au regroupement de 20 jeunes filles de grande taille détectées préalablement lors de la première phase par localité dans des Centres Pilotes d’entraînement. Ceci afin de leur apprendre le volleyball. Au terme de leur formation, qui s’étendra sur trois ans, ces filles intégreront les équipes de leur localité et constitueront une bonne base de détection pour alimenter plus tard l’équipe nationale.

Dans la réalisation de son programme, l’initiatrice peut compter sur le soutien du ministère en Charge des Sports du Togo, des fédérations nationales de volleyball et d’athlétisme et des organisations internationales qui luttent pour le leadership féminin.

Folly K.

Lire le précédent

AFRIKA KOMMT! 2020 – 2022 : Appel à candidature.

Lire le suivant

African Talent Awards/ une équipe choc porte les couleurs du Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abonnez-vous à la newsletter

Chaque jour, l'essentiel de l'actualité dans votre boîte mail.

MERCI POUR VOTRE ABONNEMENT